Rechercher
Derniers commentaires

chaque pays a sa specificité politique nationale la nôtre c'est celle qu'a préconisé le president ali soilihi
Par abdoulkarim issa, le 07.10.2013

je me nomme monsieur attou d' origine comorienne,j ai sorti 1 recueil:;ylang ylang en fumée::chez edilivre mo
Par monsieur attou, le 03.06.2013

la jeunesse comorienne de marseille est en danger. les comoriens de marseille ont changé de
Par MMADI, le 01.06.2013

salam! apr s cinq ans au service des comores, albalad, tu nous a quitté en décembre 2012 mais tu reste dan
Par Docteur Syam, le 08.05.2013

moi je pense ceux qui on pris de nationnalite etrangere il ont raison car la vie aux comore n'estpas vraimehnt
Par mohamed antoy, le 22.01.2013

Voir plus

Articles les plus lus

· Albalad Comores sur le Net
· Douanes Le système SYDONIA ++ de plus en plus contourné
· nouveau blog
· Mayotte : La France va-t-elle répondre au président Sambi ?
· Albalad ne paraît plus depuis le crash de l’A310

· Comores télécom en chute libre
· La revue de presse
· Idi victime collatérale du crash
· Médias : le mensonge de Radio Comores
· Revue de la presse
· Electricité : Mlanao promet de tout régler avant le Ramadan
· Finances publiques:La masse salariale augmente
· FRPC : le dossier comorien examiné en septembre
· Le premier ministre du Koweït arrive cet après-midi
· Marchés publics: Les passations remises en question

Voir plus 

Abonnement au blog
Recevez les actualités de mon blog gratuitement :


Statistiques

Date de création : 03.07.2009
Dernière mise à jour : 11.11.2009
26 articles


Albalad Comores sur le Net

Publié le 30/07/2009 à 07:21 par kweliblog

Le journal Albalad diffusé gratuitement aux Comores jusqu'ici de façon hebdomadaire se prépare à devenir un quotidien. L'équipe des journalistes s'est déjà lancée dans l'aventure. Et ce sont les internautes qui ont l'honneur de lire les premiers numéros du quotidien. Chaque matin, sur le site www.albaladcomores.com l'intégralité du journal est diffusée(24 pages). A vous maintenant de jouer! 



Commentaires (166)

Anonyme le 21/09/2009
Du passeport comorien à la carte de séjour française

Comparaison n'est pas raison, mais la décision des autorités françaises de troquer des titres de séjours contre de somme d'argent ou la création d'emploi pour tout étranger désirant s'installer ou tout simplement être en possession de titre de séjour français ressemble bien au projet de citoyenneté économique proposé aux autorités comoriennes par l'homme d'affaires franco-syrien Monsieur Bashar KIWAN. Cette démarche s'inscrit dans la recherche de performance économique pendant cette période de vache maigre. La France s'y met également et pourtant elle est la 6ème puissance économique mondiale.

Cependant la gestion de ce projet par le gouvernement comorien est catastrophique, car il a cherché l'affrontement au lieu du consensus national. Du coup le volet juridique du projet peut être remis en cause à tout moment pour vice de procédure et c'est bien le cas. Cette mauvaise gestion a pour conséquence la diabolisation de l'investisseur et crée un environnement suspicieux dans l'utilisation du produit de projet. En définitive, le comportement des autorités comoriennes dans cette affaire n'a pas servi ni les intérêts des comoriens ni les intérêts de l'investisseur. E pourtant le projet qui consiste à échanger de passeport comorien contre 25000 dollars américains est économiquement salutaire pour le pays. L'argent devant revenir à l'Etat comorien représente plus de 27% du produit intérieur brut de notre pays. Cela devrait permettre aux Comores de connaitre, pour la première fois de son histoire un taux de croissance de 2 chiffres, à condition bien sûr que cet argent soit investi dans des infrastructures à vocation économique pour souhaiter un retour d'investissement à cour terme.

Monsieur Bashar KIWAN n'est pas un homme d'affaires au sens classique du terme, il est un apporteur d'affaires. Il compte utiliser ses relations avec les familles de monarchies du golfe pour avoir les financements nécessaires de ces différents projets, parce que les banques traversent une grave crise et pratiquent les restrictions de crédits. La France est en train de lui emboîter les pas, elle propose une carte de séjour de 10 ans contre 10 millions euros d'investissement ou la création d'une entreprise employant 50 personnes alors que les Comores offrent un passeport spécial contre la somme de 25000 dollars américains.

Ce métier d'apporteur d'affaires est courant dans les milieux d'affaires. D'où l'intérêt des Comoriens de comprendre que Monsieur KIWAN est dans notre pays pour gagner de l'argent, il n'est pas philanthrope. Tout ce qu'il entrepend dans notre pays, il doit tirer les bénéfices de son travail et c'est la vocation de tout homme d'affaires. Maintenant, il appartient à ceux qui nous gouvernent d'être à la hauteur et sortir de la logique de servir et non servir

Ahamada ISSIMAILA

E-Secrétaire Général de l'UCCIA


mchangama le 30/09/2009
il n'est pas digne que le président de la haute cour du pays s'habille en draguila pour accueillir un simple athlète.il faut qu'un homme se respecte avant qu'il soit respecté.Ou est la place du ministre de la jenesseet de la culture?


ahamada le 16/10/2009
Je suis d'accord avec vous pour la mauvaise gestion cette somme.Bien qu'il n'est pas encore tard de forcer les autorités présentées une gestion qui conviendrait de nos besoins.Toutefois, il faut parler aussi des responsables qui ont vendu de bien de l'etat clandistinement(passeports,pavillons,bourses etc...)


Haninga le 05/11/2009
Bravo la mafia s'installe aux Comores.Donc,du courage mes chers compatriotes,nous ne sommes pas sortis de l'auberge,on s'enfonce encore plus.


mtsala le 07/11/2009
chers compatriotes installés à l'étranger surtout ceux qu'on appelle communément "les je viens".savez vous comment vivent les courageux comoriens restés sur place. ah j'oubliais vous allez me dire sans nous ces zozo ne vivraient pas car on envoie quelques miettes de la france pour acheter leur liberté. oui un comorien resté aux comores doit faire ce que veut le je viens et tout ira bien si non tu n'auras pas ton bonbon petit. merci mais on ne veut pas de ce bonbon empoisonné car c'est le même que le colon nous donner pour nous cracher dessus après. et oui vous êtes les nouveaux colons du pays même si vous vous appelez mkaribu et hassane . votre raisonnement est celui de marc et je pense que marc serait même moins virulent. alors on vous dit une chose nous voulons travailler et gagner dignement notre vie chez nous mais pas dans un paradis artificiel etranger. on est content de rester chez nous et de travailler chez nous meme si c'est avec des escroc comme vous le prétendez. les occidentaux n'ont jamais voulu un quelconque bonheur pour l'Afrique mais ce continent doit etre son champs de reserve pour lui fournir ces matières premières. sassou, bongo ,eyadema et les autres sont ils des dictateurs ou pas pour les occidentaux ? combien d'africains ont ils tués? mais ça importe peu pour nos amis occidentaux car ces assassins défendent les intérêts du colonisateur ! alors mafia ou pas aux comores, blanchiment ou pas aux comores, l'intérêt des comores priment sur l'intérêt de qui que ce soit ! nous voulons vivre nous aussi! la france a blanchit combien d'argent pour arriver à son niveau de vie d'aujourd'hui puisque elle n'a aucune matière première dans son sous sol. alors arrêtons de delirer s'il le faut on va blanchir cet argent comme vos maitres pour qu'enfin les comores decollent. vous croyez que ce sont les comores qui vont faire rayonner le droit international! au fait vous parlez de droit , mayotte aux yeux du monde est comorienne ou français ! alors qui baffoue les lois internationales ! laissez nous vivre chez nous dignement et vivez chez eux comme vous voulez
merci de laisser les comores avancer dans la bonne voie pour l'interet des comores et des comoriens . vive la vraie paix dans le monde et abas l'hypocrisie internationale


mlezi le 19/11/2009
le probleme n'est pas à la nationalisation. c'est le non respect de notre nationalité. beaucoup d'entre nous et du monde entier ont pris des nationalités etrangeres voyons ce qui existe à travers la domination
basi zidjoka ndjema yeka zesharutwi zamdjeni hurenga worayiya zinanulwa.
ezemali zihulwawo worayiya wakomori zirumiliwa wowakomori.
kulkumraghi raghi wakul raghi mas'ulu ghan raghiyatihi
yini mr ngezhamani neni zhamana ngudjowuzisiwa yizo yafana
si la loi d'aujourd'hui vous ne le respecte pas mais celle d'Allah vous n'échaperez pas.
faisons tous dans l'équité pour le bien de notre pays et non dans l'injustice car allah n'aime pas les injustes,n'aime les traitres,n'aime pas les ingrats.



Anonyme le 23/11/2009
je suis d'accord avec l'argument de Monsieur MTSALA. Laissons ces investisseurs faire leur travail dans notre pays.Qu'ils blanchissent de l'argent ou pas on s'en fout. La France nous avait, non nous "a colonisé" depuis plus de 150 ans, et pourtant les îles Comores sont toujours au point de départ. Alors le mal est là depuis tant d'années. Avec la France on ne gagne que le mépris et la manipulation. Arrêtez vos critiques qui ne serviront à rien. Vive Bashar KIWAN, vive les Comores. SAANDI


MzeMbae Assoumane Yassine le 26/11/2009
DEBARQUEMENT IMMEDIAT A MAYOTTE (foyer du vent separatiste)
MOUVEMENT SAUVER L'UNITE COMORIENNE(MSUC)?

MARSEILLE LE 23 NOVEMBRE 2009

?

La situation politique sociale et institutionnelle qui règne dans notre pays oblige le mouvement sauver l'unité comorienne d'agir pour quelle raison?

D'abord pour qu'un pays décolle, l'union du peuple oblige ;pour qu'ensemble nous arrivons au bout de nos rêves.

le pays est divisé émietté ,bafoué par des marchants ambulants commençant par la France d'avoir occupé illégalement notre îles soeur de mayotte,

le non respect des résolutions internationales de l'accès à l'indépendance des comores 4 îles, grande comores Moheli Anjouan et Mayotte .

l'instauration du visa balladur , un crime contre l'humanité ,cause des milliers des comoriens noyés et périssent dans les eaux de mayotte par des kwasakwasa

aux yeux de tous les autorités et personne n'en parle .une situation alarmante

Comment voulez vous que notre pays se stabilise un moment ou Mayotte reste le foyer du vent séparatiste.

un pays a une identité ,une frontière ,depuis le 6juillet 1975 la France a libéré une parti de notre terre comorienne a AHmed abdallah

ce dernier a dit ah bon merci déjà je serai président après on verra ;sans aucune condition sans aucun programme de développement ,après il y a eu le feu Ali soilihi qui a vite constaté les dégâts voulant réorienter le peuple pour un avenir meilleure et en même temps faire face a la libération de mayotte ,malheureusement comme un règlement de compte ahmed abdallah a voulu récupérer le pouvoir , fini par le tuer deux individus qui se respectaient mutuellement.

la suite vous le savez 34 ans de crise politique, sociale ,institutionnelle , constitutionnelle et indemnitaire qui secoue les comores.

le mouvement sauver l'unité comorienne demande a tous les citoyens comoriens de l'intérieure et de l'extérieure d'unir nos forces afin de battre le séparatisme

on peut pas sauver les comores avant de libérer Mayotte pour son intégrité territoriale , l'unité et l'identité nationale c'est notre feuille de route une fois chassé

le dernier colonisateur du siècle de notre terre avec ses malfaiteurs nous vivrons en paix il y aurait plus d'aucune forme de séparatisme.

le pays décoléra .

la libération de Mayotte reste notre 1er combat par tous les moyens .nous rejetons toute négociation car on négocie jamais son droit .

d'ailleurs le pays a échoué de cette stratégie avec la France cette dernière a fait voter illégalement aux mahorais pour la départementalisation .

cela veut dire que les autorités nous disent pas la vérité voila pourquoi il faut qu' on arrête cette politique politicienne voulant accuser sambi de tout

un moment ou depuis 34 ans nous vivons cette crise et je vous jure que nous pouvons changer de constitution à l'autre , des présidents mais tant que le pays est divisé, nous resterons toujours dans ce trou .Un peuple uni d'abord par le sang, la langue, la culture, la tradition, la religion voir même son emplacement géographique, ne peut en aucun cas être divisé et être à la merci de l'imperial-libéralisme-mercenariat.
La France doit être juger pour crime contre l'humanité, dès la mise en place du visa Balladur; "un comorien qui veut circuler chez lui doit avoir l'autorisation des autorités françaises», des milliers de comoriens périssent dans les eaux de Mayotte dans les kwassa kwassa ,des corps sans vie au large de cette île annexée par la France.
Le M S U C se joint avec tout collectif, association et tout organisation . qui luttent sans merci pour la libération de Mayotte aussi bien que la stabilisation des Comores en l'occurrence la résolution du crise séparatiste qui s'amplifie après la libération d'anjouan.
La France doit encourager la démocratie aux Comores vu l'importance de la diaspora comorienne en France pour le développement économique, autrement il risque de perdre sa place dans l'océan indien au profit d'une autre puissance et la diaspora à la merci des marchants ambulants.
Si vous le constatez notre 1er séparatiste me semble le gouvernement français de vouloir occuper Mayotte et pointer du doit les 3 îles, faire croire aux Mahorais qu'ils vivent mieux que leurs frères et soeurs des autres îles.
Aujourd'hui le pays va droit au mur, risque d'un génocide dans le temps à venir.
Les armes ne doivent pas être utilisées un moment ou nous ne demandons que la paix.

qui ne respecte pas la résolution3385de l"onu,resolution reafirmant l'unité et l'intégrité du territoire des comores composé des îles anjouan moheli mayotte et grande comore .les accords de juin 1973entre la France et les comores qui stipulaient une consultation globale sur l'autodétermination du peuple comorien le décret signé le09/06 /1889 qui établit l'unité politique et administrative de l'archipel des comores.

la France continue toujours à fuir la réalité .elle doit savoir que le référendum pour la départementalisation de mayotte reste illégal n'aurait aucune raison d'être.

la France ne peut donc pas accorder sa nationalité à une partie de la population comorienne (tous les mahorais des centaines d'anjouanais des grands comoriens et la refuser à l'autre partie de la population.

il nous faudrait une nouvelle constitution ou l'état central conserverait quatre prérogatives.

1:assurer l'intégrité du territoire

2:assurer la justice aux citoyens

3:assurer la sécurité des biens et des personnes

4:battre la monnaie

cette constitution susceptible d'amener tous les citoyens comoriens à la table de négociation se poser cette question:

*pourquoi sommes nous sur le même point de départ? = à cause du séparatisme forgé par la France qui nous divise commençant par Mayotte vers les autres îles soeurs

*qu'est ce que nous avons besoin? nous voulons la paix, la stabilité ,pour un développement durable et fiable

*que faut il faire? libérer le pays par un débarquement à mayotte pour son intégrité territoriale son identité nationale et enfin éradiquer toute forme de séparatisme dans l'ensemble de notre pays.

le mouvement sauver l'unité comorienne lance un appel solennel à tous les comoriens de tout bord, d'unir nos forces ,pour se préparer à ce débarquement .tous, hommes ,femmes, enfants avec tous les moyens de bord ;avions ,bateaux ,pirogues, à la nage ,envahissons Mayotte afin de libérer notre terre des mains du dernier colonisateur du siècle qui commet aussi des crimes contre l'humanité dans nos eaux de mayotte,des milliers des comoriens périssent en mer par ce qu'il veulent circuler chez eux aux comores, comme si balladur accepterait l'instauration d'un visa de Paris à chamonix .

nous sommes une nation comme la France,nous avons une armée ,défendons nous pour sauver notre pays qui se trouve dans un trou depuis maintenant

34 ans d'immobilisme orchestré par la France.

le débarquement à Mayotte est indispensable par ce que la france ne cédera pas en négociation ; faisons appel à l'opinion internationale

pour lancer cette opération justifiée, demander l'aide de toutes les instances internationales afin de pouvoir gérer cette crise et intervenir dans cette opération

de libération .

en tant que 1er secrétaire du MSUC j'avoue avec ma forte conviction que le moment est venu la libération de Mayotte me parait un passage obligé

pour une stabilité absolue .

je viens de passer 6 mois dans notre pays la situation politique et sociale est alarmante des autorité qui cherchent à diviser au lieu de rassembler pour des intérêts personnels des propos séparatistes voir même raciste. c'est une honte ces délinquants intellectuels nous allons les abattre et tous les malfaiteurs seront interpellés.

notre combat est de libérer Mayotte pour un pays souverain pour son identité et son intégrité territoriale.

le mouvement sauver l'unité comorienne fait appel à toute les forces vives de s'unir afin de préparer le débarquement à Mayotte car nous avons à défendre notre

dignité ,notre patrie, notre terre et notre identité voir si la France osera à commettre l'irréparable erreur, déclarer une guerre avec un tout petit pays comme les comores je pense qu' après palestine et israel sera à l'ordre du jour une guerre pour la libération de notre terre occupé illégalement par la France en défiant toutes les résolutions internationales statuant l'indépendance des comores.

la France ne respecte pas la résolution3385 de lONU ,résolution réaffirmant l'unité et l'intégrité du territoire des comores composé des îles Anjouan, moheli, Mayotte et grande Comore .

Les accords de juin 1973entre la France et les comores qui stipulaient une consultation globale sur l'autodétermination du peuple comorien

le décret signé le09/06 /1889 qui établit l'unité politique et administrative de l'archipel des comores 4 îles.

aujourd'hui nous avons aucune négociation ;34 ans passés ,on a plus encore continuer à négocier nos droit nous devront les défendre et par le débarquement même en pirogue ou à la nage tous ensemble nous y arriverons . on negocie jamais son droit.

unissons nous, rassemblons nous pour l'opération débarquement immédiat pour la libération de notre terre de Mayotte.

le combat de notre mouvement est pour l'unité du pays mais pas des élections ni des tournante on tourne ou ?comment? finalement on tourne en rond .il faut avoir un pays digne de ce nom après, les institutions .mais depuis le 6 juillet 1975

c'est la division pour plus de corruption et détournement des fonds publiques .

chers citoyens pour l'avenir de nos enfants je lance haut et fort une sonnette d'alarmes avant que soit trop tard de chasser la France de notre terre car elle a toujours voulu enfoncer notre pays dans un gouffre suite à l'occupation illégale de notre îles soeur de Mayotte foyer du vent séparatiste avec l'instauration du visa balladur; visa de la mort des milliers des comoriens en kwasakwasa aux yeux des autorités.

le MSUC demande à tout le peuple comorien patriotique d'envisager cette intervention justifiée pour la stabilité de notre pays et pour un développement durable.

.

Le mûr de berlin est tombé,qui a imaginé un jour que la guerre froide prendra fin?

Peut-on sauver les comores avant de liberer Mayotte ? je dis non.
Notre combat,liberer Mayotte ,créer un état de droit aux Comores.

YAWUWATWANI.

vive les Comores.

vive le MSUC
http://msucomores.skyrock.com/
MZE MBAE ASSOUMANE YASSINE

1er secrétaire du mouvement

sauver l'unité comorienne(MSUC)

votre opinion nous interresse.

[ Ajouter un commentaire ] [ Aucun commentaire ]

http://http://msucomores.skyrock.com/.centerblog.net


Anonyme le 07/12/2009
je veux seulement savoir si ce journal est gratuit comment on fait pour le lire gratuitement sur le net?


ahmed ibrahim le 16/01/2010
beaucoups de pays colonisés se battent pour leur independence. et souvent les combats qu'ils mennent et du genre dramatique. des bombes explosant un peut partout faisant de nombreux victims innoncents mais sans aucun remords. car pour la liberté on doit etre pret a tout. et ces combattant de la liberté on les traites de terroristes.
motre chere amie la france vie cette situatin actuellement avec la corse et jamais jamais la france connaitra l'independence de la corse.
tout cela pour dire que si nos freres et souers mahorais ne se joignent pas a nous dans cette combat; si les mahorais ne veulent pas etre comorien, nous gaspierons eternellement de la salive et mayotte ne sera jamais comorien.
alors chers dirigeants de ce malheureux pays contentez vous pour le developpement des trois iles et le quatriemes viendra tout seul. mais ne chercher un quatriemes enfant pendant que nourrire trois s'avere difficile. si nom cela se nommera "genocide"
rejoignez nous pour lutter contre l'integration de mayotte au comores si la vie que mene les comores est telle.
car mayotte est un point de repere pour beaucoup de comoriens


Anonyme le 05/02/2010
nous voulons aller à l'ecoles.


Abdallah+cheikh MDJOIEZI le 17/02/2010
Juste pour faire un geste à Ahmed IBRAHIM et l'encourager dans son opinion...
Humainement, laissons les Maorais tranquille et vivre leur vie qui est meilleurs par rapport à la vie que mène les trois îles comoriens qui restent..
Avant de reclamer l'île de Mayotte, les autorités comoriennes doivent d'abord pourquoi les Comoriens de trois îles restantes tantent tous les jours à se rendre à Mayyottes....
Chacun de nous est en mesure de repondre à cette question sauf les autorités Comorienne qui sont encore plongées dans un someil profond...
Question aux autorités Comorienne:

Pensez vous vraiment que les Maorais vivent misérablement que les Comoriens de trois îles voisines ???
L'occupation de Mayotte par la France est absolument necessaire, pour l'instant, pour des raisons que je qualifierai "humanitaires"

Le developpement d'un pays ne depend pas de sa superficie ou du nombre élevé de sa population...

Trouver de quoi à nourrir ta population actuelle au lieu d'inviter d'autres personnes qui sont mieux chez eux avec le statut qu'ils ont...et ce par rapport à la misérable vie que mènent les Comoriens même pour les hauts fonctionnaires de l'Etat...

http://wazombo.centerblog.net


Ankili mahamoud le 20/02/2010
à mon humble avis,je pense la question n'est pas de vendre ou pas la nationalité comorinne, c'est plutôt la gestion dece dossier plus et floux du moment.Vous n'êtes pas sans qu'aujourdhui la problèmatique d'avoir un vien de plus en renouveller.donc pour il faut tjrs supposer que même ilya 25000 de dollars à gagner, le pétit comorien ne bénéficièrait jamais de cette somme.donc ne cherchez pas des explications pour justifier la vente des nationalités comoriennes.mais on peut être d'accord sur une chose,le mensonge la dupéririe de nos politiques nous poussent àdire et àpenser aussi de bêtisee:mieux vendre le pays.


maoulana le 06/04/2010
Retour à Google Actualités
Un haut responsable de l'UA aux Comores jeudi
(AFP) – il y a 1 heure
ADDIS ABEBA — Le commissaire à la paix et la sécurité de l'Union Africaine (UA) Ramtane Lamamra se rendra aux Comores du 8 au 10 avril en raison des tensions politiques provoquées par la réforme constitutionnelle voulue par le président Ahmed Abdallah Sambi.
"M. Lamamra se rendra aux Comores dans le cadre de la mise en oeuvre consensuelle de la réforme constitutionnelle intervenue dans le pays", a indiqué à l'AFP une source proche de la commission de l'UA.
"Il s'agit d'une visite d'information, de travail et d'encouragement (en faveur) d'un consensus de toutes les forces politiques pour la mise en oeuvre de cette réforme. Pour l'UA, cette réforme ne doit pas faire de mécontents", a ajouté cette source.
M. Lamamra doit également se rendre sur l'île de Mohéli, l'une des trois îles de l'archipel, avec Grande Comore et Anjouan.
La situation politique est tendue actuellement aux Comores, et plus particulièrement à Mohéli, alors que l'opposition conteste vivement la prolongation du mandat du président Sambi jusqu'à fin 2011 et réclame le respect de la présidence tournante de l'archipel.
Début mars, un congrès parlementaire, boycotté par l'opposition, a décidé de fixer les élections du président de l'Union et des gouverneurs au 27 novembre 2011, prolongeant ainsi de facto le mandat du président Sambi de 16 mois.
La prochaine présidence tournante de l'Union des Comores revient à Mohéli après M. Sambi, ressortissant de l'île d'Anjouan, qui avait succédé lui-même à Azali Assoumani, de la Grande Comore, en mai 2006.
Un responsable de l'UA qui a souhaité garder l'anonymat a indiqué à l'AFP que "des représentants de la majorité présidentielle et des partis d'opposition ont été reçus par l'UA à Addis Abeba ces dernières semaines".
"Le président de la Commission Jean Ping a déjà commencé le dialogue avec le président Sambi en marge du sommet de la Ligue arabe qui s'est tenu à Syrte le 27 mars dernier", a-t-il précisé.
En mars 2008, l'UA était intervenue militairement aux Comores pour aider à chasser du pouvoir le président de l'île d'Anjouan, Mohamed Bacar, dont la réélection avait été jugée illégale.


marcelin hamidou le 05/05/2010
Juste pour faire un geste marcelin hamidou et l'encourager dans son opinion...
Humainement, laissons a ngole tranquille et vivre leur vie qui est meilleurs par rapport à la vie que mène les trois îles comoriens qui restent..
Avant de reclamer l'île de Mayotte, les autorités comoriennes doivent d'abord pourquoi les Comoriens de trois îles restantes tantent tous les jours à se rendre à Mayyottes....
Chacun de nous est en mesure de repondre à cette question sauf les autorités Comorienne qui sont encore plongées dans un someil profond...


soulaiman le 01/06/2010
soulaiman
Je crois que la décision prise par le président de l union des Comores de former un gouvernement en attendant l aboutissement d une solution juste e st équitable est une décision juste car il faut de l ordre dans le pays. De plus il est regrettable que le débat se focalise entre union et mohelien pourtant c est un problème de tout les comoriens. Je pense qu on doit écouter les avis des uns et des autres pas seulement ce que Mr BOLERO dit si non on arrivera jamais a une consensus. pour terminer il faut être réaliste car organiser des votes cette année pour c est trop précipite. Il faut analyser toute les options avant de décider la date. Pour terminer je pense que le peuple comorien a compris que pour défendre le pays on a pas besoin de semer le trouble et c est une signe positive pour les générations futur.


karadhi le 16/06/2010
slt tous le monde
pour un homme qui a de l intelligence et qui ne pas bête il devrait se poser la question en disant pou quoi les gardes de l excellence colonel combo ayouba
a cet heur personne n était pas la d après les commentaires de ari ari
on dirait que les agents de monsieur COMBO était dans le coups
en tout cas il faut savoir ce qui a tue le colonel sera attrape
comme disait les comoriens (( kaphana cha tsa tsaya chi tsona mtrouboi ))
http://kairzendjema.centerblog.net


haydare youssouf le 21/06/2010
Nous voulons vous mettre en garde ,vous peuple comorien sur le nouveau MERCENAIRE FRANCAIS qui se deguise en un citoyen Comorien.ABDOULOIHAB gouverneur de l'ILE DE Ngazidja,c'est un mercenaire Francais.NOus te suivons pas a pas ,seconde par seconde,partout.Tu te trompes et le moment arrive.


Comores-canada le 28/06/2010
Je tiens a remercier monsieur Mtsala.Je partage les memes idees que toi meme si je vis au canada,tu as totalement raison.Le pays t'appartient et ceux qui sont aussi fier d'y rester.J'envoyerai des messages claires aux mercenaires francais noires qui bloquent le developpement des comores.Courage!!!!


mlimidj le 25/07/2010
bonjour moi je pense qu'il faut un peut de la netoiyage des ces traitres qu souissent nos sangs. je suis convencue comme mtsala que le netoiyment doit imperativemt se faire care ils nous ont pris tous en otage pure que des betaillers on a en amares des impures car c'est le mot excte poure les califier moi je crois vivres dans une situation pareile toute une vie vaumieux mourire mais comme on est musulman on peut pas se donner la mort je vien en france mais je vous dit franchement on est les esclaves moderne de ce wazoungu qui nous malmenent de puis que le mond est mond les wazoungou nous traite pareille


Soulé MMADI DAPIP le 25/08/2010
Carton Rouge Sisambi savait?
d'après une long temps cela fait déjà près de 18 ans que le père dela democratie said mohamed djohar a demandé la ville d'iconi de conribuer le terrain sis à malouzini iconi dans le cadre de la construction du palais du sport de comores l fête pssé adieu le saint dit un proverbe le site préparé nettoyé déboussallé,enjolive le temps d'une cérémonie houssée par la présence des éminents ministre de l'époque Mohamd adam avec de beaux discours,la terre a depuis reconquit son anienne figur les année écoulées ont permis à la brousse de prendre ses droitset de puis leshautes herbes de malouzini règnes en maître sur le lieu ls plus pessimistes des sportifs doutent la réalisation du joyoux le projet de cestade ne fait signe de vie et encous, du ois dans la zonejusqu 'a aintenant le budget minimum pas encore autorise ce pou ce la que les taveaux n'auront plus en cours.


Soulé M. (DAPIP) le 25/08/2010
CARTON JAUNE
SI SAMBI SAVAIT?

D’après un long temps ! Cela fait déjà près de 15 ans que l’ancien Président de la république le père de la démocratie Monsieur Said Mohamed Djohar a demandé les notables de la ville d’Iconi de contribuer le site de Malouzini la ville d’Iconi a accordé le gouvernement deux mois plus tard le ¨Président Mohamed Djohar a procédé avec faste à la cérémonie de la première pierre dans le cadre de la construction du palais de sports des Comores, la fête passée adieu le Saint dit un proverbe.

Le site préparé, nettoyé, débroussaillé, enjolivé le temps d’une cérémonie rehaussée par la présence des éminents ministres de l’époque, avec des beaux discours, la terre a depuis reconquit son ancienne figure. Les années écoulées ont permis à la brousse de prendre ses droits. Et depuis, les hautes herbes de Malouzini sis à Iconi règnent en maître sur le lieu. Les plus pessimistes des jeunes sportifs doutent la réalisation des joyaux. Le projet de ce stade ne fait signe de vie, du moins dans la zone. Les travaux n’auront plus cours. Face à cette situation, les autorités se doivent se mettre à l’œuvre pour ne pas donner raison au saint Thomas. Car le stade a été prévu pour abriter les jeux des îles de l’océan indien de 1995. Mais après la pose de la première pierre reste la dernière. Si le président de l’union des Comores était il un athlète, il construira ce palais non seulement pour satisfaire une jeunesse désespérée, mais également pour donner la vraie définition du sport dans un pays comme le notre.

Le Président athlète Sambi nous a fait savoir qu’un budget propre à nous sera voté à l’assemblée par le prochain parlement pour les infrstructures. Nous allons entendre la réalisation des rêves.



Soulma_84@hotmail.com

Soulé M. (DAPIP)





Anonyme le 01/10/2010
Une diplomatie sans conviction
Les revendications des Comoriens sur Mayotte demeurent une cause nationale qui transcende les clivages de politiques intérieures. Le récent accueil réservé au Président Sambi au palais du peuple, faisant suite à son discours très poignant et revendicatif sur la question de Mayotte aux Nations Unies, illustre que les Comoriens accordent encore et pour toujours une importance capitale au retour de Mayotte dans son giron naturel. Mais il s’agit là que de la diplomatie officielle car les autorités comoriennes embourbées dans l’engrenage de la corruption et la gestion chaotique de l’après Sambi ne peuvent pas tenir si longtemps tête à son premier partenaire au développement au risque de se démentir. Les Comores ont besoin de l’appui de la France dans le traitement en leur faveur des dossiers financiers internationaux qui leur concernent. D’ailleurs, 48 heures après son discours aux Nations Unies, ayant eu l’adhésion unanime des Comoriens, Sambi par le biais de son Ministre des Affaires étrangères vient de signer avec le Ministre Français de la Défense Monsieur Morin, un accord de défense dit rénové. Une attitude qui laisse les comoriens dans le désarroi car ils ont de mauvais souvenirs des accords de défense qui lient les Comores et la France qui ont fomenté les divers coups d’Etat et perpétré des assassinats de chefs d’Etat Comoriens. Nos autorités jouent le double langage qui ne fait que profiter à l’occupant. Le moment n’est ni politiquement ni diplomatiquement opportun pour signer un tel accord au lendemain de son discours que les Comoriens qualifient d’historique. Les actuelles autorités françaises ont fait de ces signatures une arme redoutable de désinformation sur la position réelle des autorités comoriennes sur Mayotte. Pour la France, les autorités comoriennes sont de marionnettes qu’elle peut manœuvrer à sa guise car leurs revendications sur Mayotte même juridiquement valables, il n’empêche qu’elles ne le font pas avec conviction et détermination. En réalité, les régimes qui se sont succédé dans notre pays depuis 1978, n’ont jamais fait le retour de Mayotte au **** de son giron naturel une priorité dans leur diplomatie. De temps en temps, un Président peut faire un coup de gueules pour des raisons de politiques intérieures sans plus. C’est le cas de Sambi. Comment peut-il être autrement quand on sait que la France n’est plus une puissance démographique et au vu de son classement économique mondial en perte de vitesse elle doit encore sa survie grâce au système françafrique pour pouvoir peser dans le concert des nations. Les résolutions quasi-unanimement des aux Nations Unies et les condamnations contre l’occupation française de Mayotte aidant, Les Comores n’arrivent pas à internationaliser leurs revendications sur Mayotte en confiant ce dossier à l’Union africaine, à la Ligue des Etats Arabes et aux pays de la Ligue Islamique. La diplomatie de ces institutions doit dès maintenant, exiger de la France, un calendrier pour entamer les négociations qui doivent aboutir à une solution juste qui ne léserait pas les Mahorais voulant garder la double nationalité. L’enjeu est simple soit la France persiste à garder illégalement Mayotte avec le risque que cela comporte, soit elle quitte Mayotte avec les honneurs pour souhaiter un soutien des ces pays dans les restructurations qui vont avoir lieu au **** des membres de conseil de sécurité de Nations Unies qui jouent en sa défaveur. Des pays comme le Japon et l’Allemagne sont bien qualifiés pour être membres permanents de cette organisation au détriment de la France qui devient une puissance moyenne. Mais il faut que les autorités comoriennes aient une ligne de conduite claire et sans ambiguïté dans leurs revendications.
Ahamada ISSIMAILA
Ancien élève de l’EHESS Marseille


Anonyme le 08/10/2010
L e nazisme version Sarkozy
La fin de la deuxième guerre devrait marquer le début d’une ère nouvelle sur les relations internationales en sortant le monde dans la logique de confrontation et de domination coloniale. Les vainqueurs de la 2ème guerre ont fondé l’Organisation de Nations Unies en vue de régler les éventuels conflits paisiblement sans forcément recourir aux armes sauf des cas exceptionnels. Mais, l’esprit et la culture de domination de nostalgiques des empires coloniaux allaient torpiller et déformer à leur profit, l’objectif principal de l’organisation d’un monde sans guerre, en maintenant la politique belliqueuse et impérialiste. Des pays comme la France et le Portugal ont mené des guerres coloniales contre des pays voulant accéder à l’Indépendance. Les guerres d’Indochine et d’Algérie pour la France, et de Mozambique et Angola pour le Portugal venaient encore une fois désorganiser les relations internationales. A partir des années 60, la plupart des pays africains ont recouvré leur souveraineté internationale et adhéré à l’organisation des Nations Unies. Mais la décolonisation de pays qui étaient sous tutelle française, demeure encore de nos jours inachevée avec le système françafrique, inauguré sous le Général De Gaule. Ce système françafrique tue des présidents africains, déstabilise des régimes et surtout continue à piller les ressources naturelles de pays qu’on appelle immoralement pré carré. Les Comores ne sont pas épargnées, elles ont eu 2 présidents assassinés par la main de françafrique et un autre déporté à l’île de la Réunion. Contrairement à la plupart de pays africains, les Comores ont accédé à l’indépendance le 6 juillet 1975, c’est-à-dire 15 ans après la vague des indépendances de pays africains. Mais la manière unilatérale dont les Comores ont déclaré leur indépendance, n’a jamais plu aux autorités françaises, c’est la raison pour laquelle un coup d’Etat a été fomenté avec la complicité de celles-ci, juste à un mois de l’accession des Comores à la souveraineté internationale. Les Comores, un archipel des 4 îles, deviennent membre de l’organisation de Nations Unies au mois de novembre 1975. Les autorités françaises ont laissé faire, alors que la France est membre permanent du Conseil de Sécurité de Nations Unies avec droit de véto. Au mois de février 1976, la France organisait une mascarade de référendum à Mayotte pour vouloir détacher cette île dans son giron naturel, malgré les condamnations des organisations internationales, en faisant fi du droit international qui exige l’indépendance d’un pays dans les frontières héritées de la colonisation. A l’instar des anciennes colonies françaises d’Afrique, les Comores n’ont jamais connu la stabilité pendant 35 ans d’indépendance. C’est ainsi qu’en 1997, s’éclatait la crise séparatiste d’Anjouan avec la main de la françafrique dont sa base arrière se trouvait à Mayotte. Une crise qui va reléguer les revendications de Mayotte au second plan car le premier souci des autorités comoriennes était la résolution de la crise anjouanaise. A travers cette crise, la France trouve le malin plaisir d’étouffer davantage les revendications des Comores sur l’île de Mayotte par de chantage diplomatique au **** des instances financières internationales. Et malgré les résolutions de Nations Unies confirmant la souveraineté des Comores sur Mayotte et les condamnations de la communauté internationale contre de la France, le président français, Nicolas SARKOZY organisa, en 2009, un référendum pour justifier la légalité de cette nouvelle forme d’annexion de Mayotte par la France. Ce comportement qui a un relent d’un passé sombre de l’histoire de l’humanité que nous croyons révolu avec la chute du mur de Berlin, a, hélas, encore des disciples dans le pays qui a beaucoup souffert de cette idéologie monstrueuse. Aucun président français, depuis Valérie Giscard d’Estaing en passant par François Mitterrand, jusqu’à Jacques CHIRAC, n’a osé aussi gravement piétiner le droit international comme ce fut à l’époque du nazisme. On ne dira jamais assez que Mayotte est internationalement reconnue partie intégrante du territoire comorien, comme le furent français, les territoires français annexés par l’armée d’Hitler pendant la 2ème guerre mondiale. Les Comoriens des autres îles eux deviennent des étrangers dans une partie de leur territoire national et d’autres meurent en voulant s’y rendre. Là, la France est coupable de déplacement forcé de populations et d’un pogrom suite à l’instauration du visa Balladur qui a transformé le bras de mer qui sépare l’île d’Anjouan de Mayotte en gigantesque cimetière marin. On y dénombre plus de 5000 disparus laissant les autorités françaises dans l’indifférence. Cette attitude des autorités françaises leur fait perdre du terrain aux Comores sous les coups de boutoir des pays du Golfe persique et de la Chine. Si la France n’entend pas bouleverser pour autant la logique de ses rapports avec les Comores, le peuple comorien a mal vécu ce processus péremptoire de départementalisation de Mayotte, un territoire comorien, occupé illégalement par l’ancien colonisateur, considérant cet acte indigne d’un pays qui a vu naître la « Déclaration Universelle des Droits de l’Homme et des citoyens ». Il faut rappeler au Président Sarkozy que la France à une dette envers ses anciennes colonies pour avoir sauvé son honneur et dans la guerre contre l’occupant **** et dans son admission au **** du Conseil de Sécurité de Nations Unies, comme membre permanent. Et cette dette là, la France n’a jamais voulu s’en acquitter. Car sachons qu’un pays humilié et affaibli et de quelle manière, pendant la 2ème guerre mondiale, ne pouvait prétendre à ce prestige international sans le poids démographique de ses colonies qui était déterminant dans les critères qui ont pesé sur le choix de l’admission de la France au **** de Nations Unies en qualité de membre permanent de Conseil de Sécurité. Ses anciennes colonies ont émancipé et La France n’est plus une puissance démographique et au vu de son classement économique mondial en perte de vitesse, elle est en panne. Elle doit encore sa survie au niveau international grâce au système françafrique pour pouvoir peser dans le concert des nations. La France doit avoir une nouvelle approche diplomatique avec l’Afrique, visant à établir une relation nouvelle, assainie, décomplexée, équilibrée et débarrassée des scories du passé selon les propres termes de Sarkozy pendant sa campagne présidentielle de 2007. En se conformant au droit international et surtout en respectant la souveraineté d’un petit pays démunis comme les Comores que la France peut demeurer encore un grand pays. Car c’est d’abord ça la grandeur d’un pays, le respect de droit. La solidarité sans faille de l’Union africaine pour soutenir le président soudanais qui est sous mandat d’arrêt de la Cour Pénale Internationale doit faire réfléchir Monsieur Sarkozy au moment où la communauté internationale souhaite reformer le Conseil de sécurité des Nations Unies. La France est aujourd’hui classée 6ème économie du monde, 3ème économie de l’Union européenne et son empire colonial s’est effondré, une position qui ne joue pas en sa faveur quand des modifications devraient avoir lieu au **** des membres permanents du Conseil de sécurité de Nations Unies. Des pays comme le Japon et l’Allemagne sont aujourd’hui bien qualifiés pour devenir membres permanents du Conseil de sécurité des Nations Unies au détriment de la France. Contrairement à la position mi-figue mi-raisin proposée par le Président Sambi ayant l’adhésion du Comité Mahorais, il faut aller plus loin en plaçant cette affaire d’occupation illégale de Mayotte dans le contexte du droit international pour bien isoler et mettre la France en difficulté. D’ailleurs, les autorités françaises le savent bien qu’elles sont dans l’illégalité et qu’elles peuvent si les autorités comoriennes le désirent être traînées devant les tribunaux internationaux pour deux motifs : génocide et déplacement forcément de populations d’une part et occupation illégale d’un territoire indépendant d’autre part. C’est la raison pour laquelle la France continue à privilégier le dialogue sans fin pour éviter l’humiliation et emprunter le chemin de la diversion. Face à cette logique de diversion, les Comores doivent internationaliser leurs revendications sur Mayotte en confiant ce dossier à l’Union africaine, à la Ligue des Etats Arabes et aux pays de la Ligue Islamique. La diplomatie de ces institutions doit dès maintenant, en se basant sur les différentes résolutions du conseil de sécurité de Nations Unies, exiger de la France un calendrier pour entamer les négociations qui doivent aboutir à une solution juste qui ne léserait pas les Mahorais voulant garder la double nationalité. L’enjeu est simple soit la France persiste à garder illégalement Mayotte, soit elle quitte Mayotte avec les honneurs pour souhaiter un soutien des ces pays dans les restructurations qui vont avoir lieu au **** des membres de conseil de sécurité de Nations Unies qui jouent en sa défaveur. Les Comores, ont, aujourd’hui, à travers l’Union africaine, la Ligue des Etats arabes et la Ligue islamique l’opportunité politique et diplomatique pour qu’enfin, une solution soit trouvée pour le retour de l’île comorienne dans son giron naturel. Par contre, Les autorités comoriennes doivent se montrer fermes dans le traitement de dossiers des expulsés de Mayotte par la puissance occupante en refusant de les accueillir dans les 3 îles contre leur gré. Car, c’est le paradoxe des autorités comoriennes, elles jouent toujours le jeu de la puissance occupante.
Ahamada ISSIMAILA
Ancien élève de l’EHESS Marseille


Anonyme le 14/10/2010
j aime al balad


EL-KATIB le 05/11/2010
A une pensée pour le cheikh Said Salim Dahlane...
Et un grand merci à Al balad , Très bonne continuation à vous... merci encore


maolida le 10/11/2010
ELECTIONS HARMONISEES DES PRESIDENT DE L’UNION DES COMORES ET DES GOUVERNEURS DES ILES AUTONOMES DU 07/11/2010

Rapport de synthèse du CVT en date du 9/11/2010


Réuni à l’hôtel Al-Amal en séance ordinaire à 10h18mn pour étudier les rapports d’activités de la journée du 07/11/2010, après avoir entendu les différents rapporteurs évoquant les irrégularités, les fraudes, les mauvais comportements des uns et des autres dans les diverses régions potentiellement à problèmes et bureaux de vote nous relatons les faits suivants.
Avec la présence du CVT le scrutin s’est déroulé dans un climat serin, paisible et démocratique ;
Le préparatif du scrutin est bien organisé
Les matériels sensible et lourd sont déployés a temps réels dans toutes les régions

• Région de Sima :
Le scrutin s’est déroulé dans le calme sans incidents majeurs sauf dans certaines localités notamment Sima ville, Pomoni et Moya

• De passage à Moya plus précisément dans le bureau n°166A Bis, les membres du CVT ont constaté le président de ce bureau expulsé un assesseur du candidat Moussa Toybou quand il l’a surpris entrain de bourrer l’urne avec des bulletins déjà cochés.
• A Pomoni, Bureau n°173A intitulé Pomoni I, un policier a appelé tous les assesseurs à l’extérieur du bureau sous prétexte de les informer un ordre venant de leurs supérieurs hiérarchiques. Du retour au bureau ils ont surpris le Président entrain de bourrer l’urne au profit du candidat Anissi.
• A sima ville, vers 17h40 le nombre de votants dans le bureau n°177A intitulé sima I était au nombre de 123. Vingt minutes plus tard, il est passé de 123 à 421 votants. Ce qui fait un votant durant toutes les 4 secondes. Quant au bureau n° 180A intitulé Sima 4 Bis, nous avons surpris les membres du BV avec une quarantaine de bulletins remplissant l’urne au profit d’Anissi. Et enfin au bureau n° 181A Bis intitulé Sima 5 Bis l’assesseur du candidat Moussa Toybou nous a témoigné en présence de tous les membres du BV que la Secrétaire a bourré l’urne avec des bulletins en faveur d’Anissi.
• Région de Domoni

• A Koni Djodjo, le Président du BV n°56A a saisi des cartes électorales portant deux cachets différents.
• A Domoni ville, des voitures sans laisser passer notamment celle portant le numéro matricule 025G71 de Mr Mohamed Rachad alias Gadjo, partisan du candidat Moussa Toybou circulaient de BV en BV pour faire la corruption
• BV n°061A intitulé Domoni 2, un paquet de bulletins a été volé par les membres de ce BV, le représentant du CVT ayant informé le Président de la CEI, celui-ci ordonna le changement immédiat de ces malfaiteurs et leurs arrestations.
• BV n° 067A intitulé Maweni 2, nous avons surpris le Secrétaire Mr Ismaël Djailane qui s’est permis d’arracher huit(08) bulletins de vote sans aucun électeur dans le bureau de vote et les cocher en faveur de son candidat Moussa Toybou, en intervenant, le Président du BV lui-même nous a menacés
• Au BV intitulé Ngadzalé 1, les membres du BV nous ont signalé qu’un assesseur a bourré l’urne. Personne n’a voulu nous donner son nom. Donc nous constatons la complicité pure et simple de tous les membres de ce BV.
• Région de Nyoumakélé
• Région d’Ouani
• Région de Mutsamudu

Dans ces régions aucun incident majeur n’a été enregistré mais des constats ont été relèves par certains membres soit du CVT ou observateurs nationaux et internationaux :

• Absence d’assesseurs dans certains BV (Mirontsy)
• Certains électeurs détenteurs des cartes électorales ne figurent pas sur les listes électorales ;
• Certaines urnes n’étaient pas scellées correctement ;
• Mésentente entre le Président et le Secrétaire du BV chandra3
• Les accusations à l’endroit de la Force de sécurité dans la région de Nyoumakélé n’ont pas été vérifiées.



Recommandations :
Ainsi dans un souci d’amélioration des conditions du déroulement du scrutin du 26 décembre prochain, le CVT formule les recommandations suivantes :
• Améliorer l’accès d’éducation sur la citoyenneté et à l’éducation civique et électorale ;
• Décaisser à temps réels les fonds relatifs à la sensibilisation électorale ;
• Impliquer le CVT depuis le début du processus électorale et opérations du dépôt des candidatures jusqu’à la fin des opérations électorales ;
• Changer les méthodes de recrutement des membres des BV en sélectionnant les dossiers des postulants en faisant participé le CVT ;
• Les membres des BV ayant commis des fautes graves doivent être révoqués dans les prochains scrutins ;
• Doter le CVT des moyens financiers suffisants pour pouvoir agir efficacement durant tout le processus électorale et les opérations électorales.

Enfin le CVT adresse ses remerciements à la CENI, CEI/SIAP et le Gouvernement Comorien ;
Il réitère ses remerciements à l’endroit des partenaires au développement bi et multi latéraux non seulement pour l’avoir accordé un appui notable qui lui a permis de réaliser sa mission sans faille, mais aussi pour avoir appuyé et accompagné ce processus électoral et opérations électorales si important pour les Comores dans la démocratie et dans un climat de paix et de sérénité.



ahmed djoundi le 24/11/2010
j'espere cette fois ci que lors de la campagne presidentielle aux comores on aura des idees qui s'affrontent et non des personnes


ahmed+djoundi le 24/11/2010
j'ai un probleme juridico-politique
on nous dit que nous sommes tous egaux en tant que citoyens devant la loi or aux comores en matiere de rpresentivité dans ma circonscription nous avons 21000VOTANTS POUR UN SEUL DEPUTE ET UN SEUL CONSEILLER pendent que d'autre 3000 personnes pour un deputé et 1000PERS POUR UN COSEILLER
dites moi donc vous les juristes etles intelectuels pourquoi cette difference?


ninn le 23/12/2010
exellent


M le 14/01/2011
il y a eu une erreur sur la couverture de votre journal de ce matin ;plus precisemment ;au lieu de MOEGNI BARAKA vous avez ecrit ANISSI CHAMSIDINE deux fois ,donc je vous prie de bien vouloir visualiser ces erreurs avant de lancer au propre le journal .MERCI
M/BELGIQUE


NABIL JAFFAR le 31/01/2011
le chef de l'Etat major est un bon chef et on est près à le suivre derière pour faire valoir et signifier la signifiante signification de l'AND armée nationale du developpement, on doit lui faire hommage avant et aprés sa vie un en fant digne de sa personnalité GAMIL COLONEL
http://albalad.centerblog.net


Mohamed Ali le 04/02/2011
Je suis d'accord avec mon cher Nabil Djaffar.
Il ne suffit pas de dire felicitation sans que nous savons pas ce que l'autrui a fait dans notre pays.Ce sont ceux, qui ont osé perdre leur vie cette que nous devrons féliciter et non pas de dire n'importe quoi.
Connais-tu ceux qui ce sont sacrifiés pour les Comores?
Aujourd'hui ce sont les patriotes des Comores qui sont toujours méprisés parce qu'ils ont appris de dire non aux malhonnêteté et la corruption


Nabil Jaffar le 04/02/2011
un journaliste peut avoir un visage d'un avocat si le boom guerre de l'information lui impose une loi; pour faire un commentaire je conçois comme un jeu biometrique, mais je pose une question: un poème intitulé" la prise d'otag" peut déprver ma vie? je le publierai pour voir l'esclave et le maitre de la dialectique
je remercie ceux qui m'apprends à mettre en charge intelectuelmen et j'encore ceux qui me critiquent, je suis pas du regime Ikililou c'est à dire du relais qui rassure mais Gamil Abdallah Colonel est un bon chef civilo-militaire les autres responsables doivent s'inspirer à ses gestes, il peut bien assurer l'harmonie sociale car on a confiance en lui et quand j'aurai un enfant son nom sera Gamil ou Ali Moindié mon directeur de la pub,
une autre question: peut publier une oeuvre qui n'a pas de titre? Comores télécom je vous soutiens
en fin je crie fort pour la coagulation de la plume de Mr Ahmed Ali Amir
je ne dis rien, mais plus tot on lira mon recueil de poèmes non publier officiellement:' Mon pays a changé d'équipage, destination vers ce gite..."
Nabil jaffar albalad


Mohamed+Ali le 05/02/2011
Mon frère Nabil!
J'ai certainement voulu aussi que vous m'aider à parler un peu de la situation de l'étudiant comorien aux Comores au sujet de la non restitution des diplômes universitaires.
C'est vraiment malheureux que l'Université des Comores depuis sa naissance en l'an 2003 n'arrive pas à restituer les diplômes de l'enfant-étudiant Comorien.
En tout cas ce geste est mal vue dans certains pays étrangers à l'exemple de Madagascar là où j'étudie à prés avoir terminé mes études en sciences économiques aux Comores.
Je ne sais pas ce que le ministère de l'enseignement supérieur pense à sujet mais je tiens à signaler que l'histoire du caché blanc du diplôme comorien de l'année 2002-2003 pour les étudiants comoriens en Syrie risque de voir son retour dans d'autres pays.
Nous sommes parfois humilié de celà mais que pourons-nous faire?


Anonyme le 05/02/2011
un pays spécial; mon cher, mais si tu veux qu'on se ser les coudes il faut avnt tout qu'on crée une toile d'araignée sur l'information des comoriens qui vivent aux comores et ceux qui se trouvent ailleurs
le sujet de plimes de l'université des comoresje l'ai abordé une fois mais sans qucun espoir car c'est un ppays spécial je repete
on ne pense que macher l'herbe du fantome
qu'as-tu remarqué sur mon article" le colonel Abeid est condamné en deuxieme instance hier" il doit te frapper un peu moi je suis journaliste mais pas plaidoyeur ni juge mais...


nom le 06/02/2011
ce poème est pour mon grand frère Ahmed Ali AMIR

PLUME
ton titre plume
tu restes souvent enclume'
encre ou ancre tu utilises toi jeune plume
liberté d'expression tu libères et prives
ami de plume il faut reprendre
reprendre ton truc même si tu n'as rien à dire
il faut le reprendre tu auras des mots
tu verras des maux
mais reprise est importante
la plume est un ami
même si il n'est pas bon parfois
mais il faut
je le conjugue aisement
je le considère comme l'élu de ma vie
Amir tu n'es pas ancre
cette façon prosaïque témoigne
je fais un plaidoyer devant cette nulle magistrature
qui traduit une loi
"liberté d'expression inquiétante"
plume tu as une bouche, parle
plume tu es magistrat, toi aussi, juge
plume, tu es enfant cherche tes droits
plume tu es jolie
tu es charmante, si
donc nourris toi, à ta faim
elle nous piège
elle pousse nos grands à nous dévorer
elle est méchante et sadique
mais, elle est, elle reste toujours plume
la plume qu'autorité a utilisé est injuste
plume,plumage gouverne cette jungle de Panglos
mais un jour tu sera belle plume



un poète qui... Nabil Jaffar Adinane
son recueil 01 sortira après un combat

"Mon Pays Qui Va Vers" titre


mohamed+l'anjouanais le 22/02/2011
Sambi!
Sambi et acolytes! Halte à la mafia!
Sambi et acolytes! Halte aux cambriolages
des deniers publics!
……………………
Anjouanaises! Anjouanais!
1. Il est temps de vous réveiller pour protéger votre Ile, défendre votre patrimoine, stopper l’expropriation de votre Ile!
2. Il est temps de faire face à Sambi et à ses acolytes pour:
- arrêter l’hémorragie des détournements de deniers publics de l’Ile,
- mettre un barrage aux saccages des caisses de recettes de l’Ile,
- barrer la route à l’expropriation de l’Ile en faveur de mercenaires arabes mafieusement naturalisés.
Sambi! Tu as vidé les caisses des Douanes et des Impôts!
Sambi! Tu as dévalisé les coffres du Trésor de l’Ile!
Sambi! Tu t’es emparé de l’actif de l’EDA!
Sambi! Tu as exproprié l’Ile d’Anjouan pour ton compte personnel et en faveur
de tes mercenaires arabes: les bâtiments des Travaux publics, du CM
de Mutsamudu, du CADER de Boungwéni, Ecole de pêche de Mirontsy…..!
Sambi! Tu as présidé au holdup des armes du camp de Sanghani pour tes actions
mercenariales à venir!
Sambi!
Partout où tu prendras refuge tu seras délogé par la Justice des Anjouanais et surtout pas la Justice de tes bourreaux complices Nidhoim Attoumane et Chahassou!
Sambi!
Sambi et acolytes! Dehors, les Anjouanais n’en veulent plus!
Sambi tu es averti pour préparer tes bagages; A bon entendeur salut!
Signé: «des petits fils énervés de Maoina»





Mercenaires Libyens Sambistes! Mercenaires iraniens Sambistes!
Mercenaires Soudanais Sambistes!
Stop aux viols de mineurs à Anjouan! Rentrez chez vous violer vos propres sœurs!
…………………
Dehors Sambi et tes acolytes trafiquants de scrutins,
les Ikililou, Anisse, autres Dossar!
………………..
Sambi, poulains politiques et militaires, Vous avez des mains salies de sang de vos compatriotes:
1. Sambi, acolytes politiques et militaires! Vous avez tué les Anjouanais, violé les Anjouanaises en mars 2008 et suivant!
2. Sambi, acolytes politiques et militaires! Vous avez séquestré à mort en prison El Farouk de Mitsoudjé!
3. Sambi, acolytes politiques et militaires! Vous assez assassiné Colonel Combo et autres anonymes….!
4. Sambi, acolytes politiques et militaires! Vous avez empoisonné Bagoulam et docteur Assade…!
5. Sambi, acolytes politiques et militaires! Vous avez aidé Soudanais et Tanzaniens à violer et séquestrer sexuellement vos sœurs Anjouanaises en 2008; et quelle honte!
Dehors Sambi! Dehors Ikililou!
Dehors Anisse! Dehors autres Dossar…!
Dehors mercenaires arabes violeurs de mineurs!
Sambi, Ikililou Anisse et autres Dossar ont trahi leur peuple!
Sambi, Ikililou, Anisse et autres Dossar ont trahi leur culture!
Sambi, Ikililou, Anisse et autres Dossar ont trahi leur Ile, l’orgueil personnel
de leurs sœurs Anjouanaises!
Sambi, Ikililou, Anisse et autres Dossar ont livré leurs sœurs Anjouanaises
aux viols et harcèlements sexuels à des mercenaires apatrides arabes
contre une protection d’un Pouvoir irréversiblement effrité!
Sambi! Ikililou, Anisse et autres Dossar!
- Vous avez volé, exproprié des biens d’Anjouanais!
- Vous violez et faites violer nos sœurs Anjouanaises, les vôtres, par les sales apatrides arabes crapuleusement naturalisés!
Vous payerez de cette trahison et vos jours s’approchent!
A bon entendeur salut!
Signé: «des petits fils énervés de Maoina»


mahamoud le 10/04/2011
j'aime albalad le journale qui connai bn1 lactualiter


MOHAMED ALI le 10/04/2011
La politique comorienne d'aujourd'hui est devenue comme le batteur de tam-tam pour le chigoma comorien et les danseurs.
En effet il s'agit de la question des comoriens chassés de chez eux dans l'île de Mayotte.J'ai pas encore bien compris la tactique qui vient d'être utilisée sous prétexte que un simple ambassadeur français aux Comores vient de déclarer qu'il va pas octroyer des visas.
Je ne pense pas que dans ce gouvernement il n'y a jamais eu quelqu’un qui a déjà perdu un des membres de sa famille dans un kwassakwassa.
Vous savez, personne n'a pas encore entendu les cris des gens qui se voyaient entrain de mourir dans les eaux froides des Comores à cause de Mayotte.
Le fait que le gouvernement vient d'accepter l'embarquement des comoriens vers l'île d'Anjouan par la peur d'un visa européen qui depuis,cette Europe qui tient toujours à creuser des tombes dans nos propres terres et maintenant vers les eaux de mers entre Anjouan et Mayotte c'est pas normal.
Ce genre de génocide doit être aboli au lieu de négocier des choses qui toujours pousse le comorien à se faire tuer.


Nabil le 18/04/2011
qui a tué comboet qui mourra aprés lui?
ON ENTENDU PARLER DE JUGEMENT d'un gnéral tombé sous lesescaliers d'un lieutenant colonel, ce gens de la magistrature décalquée nous conjuguent au gond la perte d'une mémoire qui se fachera un midi pour mettre en péril toute...
Sambi et autres ninjas poliques comoriens, sachiez que cette question doit avoir une reponse. on ne comprend pas un parquet paqueté par des boureaux qui se pleurnichent et qui declarent victimes, çan va se savoir car Ikililou verra qui est son chef ou son magicien d'Israel devant la cohue mécontente. il est certain qu'on va l'intronise à Beit Salam, mais il est aussi certain que l'anti-biothique ne pourra traiter les galles méchantes des vautours comoros-français qui n'ont jamais cessé de mettre le pays dans des sourires en plein larmes, arretez vous etes des scientifiques, votre génétique ne ressemble à celle de Mendel.
la justice bananière dans un Etat bananier fait qu'un fonctionnaire n'arrive pas à se payer une facture de 6000fc pour son éclairage.
dès que le vent commence à siffler "les militord" se montrent sages et pour s'infiltrer dans la cohue malmenée mais cette fois-ci

http://centerblog.net.centerblog.net


MOHAMED le 17/05/2011
je tens à vous signaler que la recette "ROMAZAVA" publiée dans le numero du mardi 17 mai est absurde puisque le mot romazava est malgache ( de l'eau claire ajoutée à des feuilles tout court comme le cresson ou autre et jamis on met des tomates et de la viande) et ce qui est contraire à la recette presentée au journal .Donc je vous prie de ne pas publier des trucs pareils sans avoir analysé le fond .


Anonyme le 17/05/2011
ROMAZA est malgache je suis bien d'accord, mais je ne lâche pas la corde, vous devez comprendre au moins qu'il s'agit d'un quotidien de plus de 10 pages, mais quand même on fait des efforts pour nourrir nos lecteurs. donc je demande..

Nabil Jaffar


ibouroi ali mohamed le 23/05/2011
j aime les comores j aimes leurs journals et albalad doit etre le journal officiel des comores j adore albalad le journal qui parle de la realiter


ibouroi+ali+mohamed+ le 23/05/2011
chers comoriens et comoriennes nous avons écouter MR le président M A A SAMBI qui nous fait rigoler ou réver pendant cinq ans il nous rammenent six projets pour deux milliards et une période de deux ans je me demande combien de sociétés étrangères ... et quelles sociétés .. françaises ,arabes , chinois ou le siens dans deux ans j ai pas envie de pleurer mais la magie ne viens que commencer ...a la fin et tout ça pour le paradis je vous posent la questions ....qui acheter l ile de moheli pour six milliards et le reste est ou .......


moina mbadjini le 21/06/2011
albalade fait parti des journaux comoriens que je prefère.continuer à nous metre au courant de la vie politique de notre pays.


Nabil le 25/06/2011
le président de la république a lancé un chantier anti-corruption. est-il compétent de nous comptabiliser les millions de francs comoriens que la mouvance a gaspillés pour l'introniser à Beit-Salam?
ils ont, oui, vidé les caisses de l'Etat pour se transformer lacataire du trone. on ne le comprend pas, il vient de nous parler de la corruption alors que tous les comoriens sont au courant de ce qu'ils ont fait pour y arriver là- bas. a part qu'ils avaient utilisé la machine militaire dans des affaires politiques, ils ont aussi plonger l'économie du pays dans le gond du mesquin desépoir et les comoriens...
ikililou ira encore à la mecque pour aller preter serment devant le "Kaamba" qu'il ne trahira pas son maitre Sambi. en tout cas la justice sociale criera fort contre ces bandits politiques.
s'ils ont des moyens pour me freiner à main, ils doivent me faire trainer au parquet. les corrumpus se corrumpent et corrumpent les corrumpus corrupteurs mais pas Nabil, le petit journaliste, je défie...
http://centerblog.net.centerblog.net


bad boy le 17/07/2011
ce la honte


MOHAMED CHEIKH le 17/07/2011
MORONI CAPITALE DE L’UNION DES COMORES
MORONI est la capitale de l’Union des COMORES depuis 1964 par une décision arbitraire de la France, période où les pays Africains colonisés ont décidé de prendre leurs destins en main, par la force pour certains et pacifiquement pour d’autres comme les Comores. Cette décision a contribué pour beaucoup au développement du séparatisme qui sévit dans notre pays depuis l’indépendance (pour mémoire).
Mais MORONI avait ses valeurs, ses rites, sa noblesse et sa notabilité qui assuraient la concorde, la paix civile. Les « KABAYILAS » de MORONI comme on les appelle étaient détenteurs de savoir, de savoir faire et de savoir vivre dans la dignité. C’est ainsi que Moroni intra-muros a toujours brillé par sa culture, son respect à une tradition ancestrale embellie de modernité et de joie de vivre mieux que d’autres grandes villes de l’archipel. L’éducation de leurs filles et fils était fondamentale, et chaque famille rivalisait pour l’éducation et l’instruction de ses progénitures.
C’est plus le cas maintenant, Moroni est la capitale de la délinquance du mépris de la chose publique, et de l’impunité. L’agrandissement de Moroni, par la périphérie apporte une richesse à la ville une dimension nationale, avec des valeurs républicaines, de droit de liberté et de démocratie. Mais elle apporte aussi les inconvénients, notamment en faisant de Moroni, une vitrine des tares et vices de tout le pays. C’est en fait une vérité qui blesse.
Politiquement MORONI est la seule ville de l’UNION DES COMORES où on peut parachuter un élu quelque soient ses valeurs ou ses origines pourvu qu’il soit cautionné par un dignitaire qui dispose à sa guise les deniers publiques au vu et au su de tout le monde.
Pour mémoire, l’histoire électorale de notre pays depuis la colonisation a démontré que celui qui est majoritaire à Moroni, gagne les élections au plan national, c’est par ce que les périphériques de Moroni abritent un échantillon représentatif de tout le pays, concrètement la plupart des électeurs a chacun une famille dans tout le pays qui dépend de lui.
C’est aussi la raison pour laquelle l’élu de Moroni dans la plupart des cas ignore les valeurs et les spécificités des habitants de Moroni intra-muros. Malgré tout MORONI se développe indépendamment des choix des dirigeants du pays (aménagement des places publiques, foyers culturelles, réhabilitation de la médina etc.….)
Par contre cette stabilité, cette sérénité et le bon vivre ensemble commencent à se dégrader car nous ne posons pas les vraies problèmes qui concernent la gestion de la capitale du pays et sur le plan domaniale et sur le plan fiscale et sur le plan juridique.
Alors Messieurs les élus de MORONI, Qu’attendez-vous pour réagir afin de doter la Capitale des textes qui définiront les prérogatives de chaque institution concernée dans la gestion de la capitale d’une manière spécifique ? MORONI ne peut plus être gérée comme un village de 100 habitants s’il vous plait !!!
La nécessité de créer une circonscription à part entière et spécifique de Moroni intra-muros se justifie de plus en plus à mon avis! Un projet de lois sur le statut de la capitale et la représentativité de élus de Moroni, doit être soumis à l’Assemblée Nationale dans les meilleurs délais, et nos élus seront jugés sur cela et non en négociant des postes pour placer les copains et les coquins
TRAMA TSILO BOWENDZAMAGNO !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!
Je voulais ainsi lancer le débat en disant tout haut ce que beaucoup pensent tout bas et j’aimerai surtout que cette question très importante dans la recherche de la cordialité et la convivialité des contribuables de la capitale, soit poursuivie dans la sérénité et sans complexe pour éviter des propos malsains qui humilient les moroniens de souche, surtout lorsque cela est colporté par des responsables politiques.
Par MOHAMED CHEIKH AHMED MOHAMED ELAMINE BEN SAID ALI BINCHEHI


Nabil Jaffar le 17/07/2011
Albalad est un journal de qualité, c'est une grande école d'information...
je dis un jeudi, un journaliste d'Albalad a pu rencontrer un chef d'Etat et colonel,de l'armée française en prison" les confidences du colonel Abeid" un article publié à Albalad le 06janvier 2011,
un journal de qualité mais...


Anonyme le 20/07/2011
Chers compatriotes Comoriens,

J'ai lu vos commentaires et je suis stupéfait par certaines positions, surtout celles concernant Mayotte.Pour pouvoir récupérer Mayotte, il faudrait que nos compatriotes Mahorais puissent être de notre côté et luttent de l'intérieur (de Mayotte) contre le colon français.Mais comment voulez-vous attirer des mouches avec du vinaigre?Le vinaigre c'est la situation socio-économique et politique des Comores depuis 35 ans.Tous les Comoriens qui vivent chez le traître, colon,...français (à la Réunion, en Métropole, etc.) et qui parfois ont pris la nationalité française ou qui sont entrain de mendier ce poison devraient rentrer au pays.Montrons à nos compatriotes Mahorais que nous sommes fiers d'être Comoriens chez nous.Montrons-leur qu'ils auront tout à gagner en nous rejoignant,et tous ensemble nous allons pouvoir crever en silence dans l'indifférence totale de la communauté internationale.Qui sait?Les plus forts pourront tuer les plus faibles pour les manger quand la famine se déclarera.

Vive les Comores unies, riches et non corrompues
Vive les Comoriens fiers de leur pays et qui vont tous y rentrer

A bon entendeur.............


mmadi rangui le 04/08/2011

grève des enseignant au bac de 2011 c'est à vous de juger

l'argent ne fait pas le bonheur ,un enfant c'est l'avenir de tout un chacun l'avenir de demain est aux mains de nos enfant,et vous monsieur ou madame la professeur ne fait pas semblant de ne peux comprendre que tu as un enfant toi aussi le vent tournera un jour contre toi tu verra combien ça fait mal de punir quelqu'un qui ne cherche que son bonheur ton enfant ,les bacheliers sont victime de vos revendication pense un peu à ton avenir à ton enfant tu ne regarde que l'argent tu es avare et égoïste en même temps que dieu te punisse tu oublie que il se pourrai qu'on te donne tout cet argent maintenant tu ne pourra pas acheter un coeur ni le monde tu achètera qu'à manger tu mangera et au final tu fera caca tu oubliera ce que tu avais manger alors ne soit pas égoïste le monde ne s’arrête pas là ou bien tu crois que tu n'as plus d'avenir que dieu t'entende ,dieu te punira ici bas et demain le grand jour à cause de l'argent je te signale une chose d’après le coran il est dis ceci" vous irai en enfer à cause de vos enfants et/ou de votre argent"méfie toi de l'enfer à cause de l'argent mon cher professeur


HASSANI ADILI le 15/08/2011
DAMENTI sur l'AFFAIRE Doudou Tainamor,

C’est avec beaucoup de stupeur que j’ai aperçu mon nom, en lisant le journal Albalad n°570 du 11-08-11 sur des faits liés à une fraude d’électricité réalisée dans les locaux de Doudou Tainamor. Je juge que ce journal que je respecte, a eu la plume trop légère pour avoir livré au public des noms sur des faits si grave alors qu’aucune preuve matériel de leur participation n’est encore établie. Je demande aux journalistes d’albalad de méditer un peu l’effet que cela a engendré auprès de nos familles et de nos amis.
Qu’une personne soit suspendu à tort ou à raison dans une entreprise, cela n’a rien de particulier et cela peut arriver tous les jours. Le drame c’est de se voir ficher sur la place publique pour une faute non commise. Si albalad daignait se poser, ne serait ce qu’un petit instant, la question suivante : pourquoi il y a tellement de tapage ces derniers temps autour de mamwe ?
Je vais vous l’expliquer : comme à l’accoutumé, après de nouvelles élections, des changements s’opèrent. Les gouvernements successifs ont toujours pensé que quelqu’un de l’extérieur serait le plus approprié au détriment des techniciens de la maison. L’histoire ne leur a jamais donné raison. Cette fois le gouvernement ne s’est pas encore manifesté mais l’initiative vient du DG lui-même qui espère qu’en faisant plus de tapage, dénigrer les cadres de la maison, il montrera qu’il contrôle une situation qu’il a déjà perdue et espère regagner la confiance. Des faits similaires a celui de doudou se sont produits au temps de l’EEDC et cela a été résolu de manière pacifique et sans tapage. N’est ce pas aussi une astuce de penser qu’il faut essayer de rester en place pour cacher le désordre réalisé pendant des années, ça va être dur !!!
En ce qui me concerne, je démens formellement, haut et fort, d’avoir eu des rapports de quelques natures que ce soit avec cet homme d’affaire, n’en parlons pas sur les faits qui lui sont reprochés. Je demande donc à mes frères et amis qui m’ont approché depuis cette publication de toujours garder de moi cette attitude d’intégrité et d’honnêteté.
Que le journal albalad m’excuse mais je trouve qu’il va trop vite quand il s’agit de donner une information en faveur du Directeur général de mamwe, Mlanao. J’ai fait moi-même l’expérience de me voir refuser une publication parce qu’elle n’était pas en faveur de ce dernier. Le journal prend une tendance trop partiale, lorsque les journalistes ont rendu visite à la centrale de voidjou , rien d’anormal n’a filtré alors que la situation est plus que dramatique.
Des groupes n’ayant pas eu la maintenance demandée sont forcés de tourner malgré le danger que cela représente. Un groupe qui était démonté en attente de pièces de rechange a été remonté, tel quel, vu que les pièces ne sont pas acheté. Comme pour mettre fin aux commentaires des agents, on interdit par une note toute pénétration dans l’enceinte de voidjou afin de ne pas avoir accès aux informations. Le CDEMA qui permettait aux agents de communiquer en temps réel avec les autres cadres à été simplement confisqué ! Comment pensait vous obtenir les informations dans ce cas ? Vous n’aurez toujours que des informations biaisées.
Situation des faits :
Afin de permettre aux personnes soucieuses de comprendre concrètement ce litige, on peut l’explique de deux ordres :
• Il y a une extension de ligne basse tension de plusieurs dizaines de mettre qui va du transformateur de Doudou vers une direction EST. Doudou affirme que c’est mamwe qui l’a faite mais il n’a pas de preuve à l’appui.
• Il y a aussi un branchement triphasé sur cette extension, direct et sans compteur alimentant évidemment des chambres froides. Là aussi, il affirme que les travaux ont été réalisés par mamwe mais il n’a toujours pas de preuve à l’appui.
C’est quand même étonnant pour un entrepreneur de cette taille qui ne dispose pas d’archives. Comment fait-il avec ses créanciers et le service des impôts ? Vous y croyez vous ?
La déclaration du directeur général de mamwe situe ces événements aux environs de 6 mois. En ce qui me regarde, j’ai quitté la direction technique qui est liée à ces affaires il y a plus d’un an et demi. Alors jugez par vous-même pourquoi le directeur général m’a suspendu et pour quoi Albalad me cite sur une liste sachant que tout le monde saura bien qui je suis.

HASSANI ADILI


nourdine hassane Mramani Anjouan le 16/08/2011
j'ai lis un article d'ALBALAD qui dit que il ya eu des moto pompes qui sont destinés à alimenter une région de la grande comore en eau.Justement je voudrais demander à lEtat comoriens s'il n'est pas aveugle du carence d'eau qui touche actuellement la région de Nioumakéle au sud de l'ile d'Anjouan car d'ailleurs c'est ce qui m'a conduit à m'installer à Moroni puisque je ne pouvais pas assister à des disputes des femmes devant un point d'eau qui ne coule que pour deux heures de temps.La-bas la vie est si chere car l'eau c'est la vie et vivre sans eau n'est pas possible.Pourquoi donc vouloir sauver une partie et laisser l'autre .Nos parens sont considerés comme les pioches qu'on s'en sert quand on a besoin.Les politiciens comoriens viennent leurs donner des montagnes de fausses promesses lorsqu'ils cherchent le pouvoir mais dés qu'ils arrivent à leurs ambitions ils oublient qu'il y a une infinité de vies qui leus guettent.Ainsi changeons ces moeurs pour mieux faire plonger le pays dans l'harmonisation.
NOURDINE HASSANE MRAMANI


Hassani Adili le 16/08/2011
juste une précision pour l'ami,il est vrai que l'état comorien doit aider tout le monde mais il ne faut surtout pas croire que parceque l'on installe des pompes il y a forcement de l'eau à gogo. en plus fait un tour vers les bornes fontaine et tend l'oreille: des citoyens d'Anjouan, Moheli et Ngazidja. c'est le pays qui a des problemes.


chabani bourhane le 18/08/2011
En lisant le journal Albad de ce matin 18 août 2011; je suis tombé sur un article de A.A.Hamdi parlant du refus des contractuels à faire le concours de recrutement à El-Maarouf. Je me suis posé deux questions: comment organiser un concours sur des gens qui ont dejà un contrat de travail? s'agit-il d'un fin de contrat? dans ce cas il est necessaire de payer les salaires et la boucle et bouclée. S'agit-il d'un cinema voulant montrer que la ministre s'interesse à l'hôpital et s'occupe du systeme de santé, dans ce cas la ministre ne devrait pas s'attaquer à ce qui travaille. Avouons le, car c'est la vérité le personnel subalterne à El-Maarouf, ne devrait pas être traité de cette façons, de cette manière. quelque soit la décision que la ministre de la santé doit prendre elle doit apprendre à respecter les gens à les traiter humainement, à les considerer dans leur peau et leur coeur. Il n'est pas dans l'interêt de personne de maltraiter les individus. La décision du ministre est dangereuse pour la population comorienne et la santé dans le sens ou elle risque de priver l'hôpital de son personnel le plus devoué. la décision la plus sage serait de former ce personnel de les encadrer et si besoin est interdire le recrutement des contractuels en dehors d'un concours. si c'est pour un plan social pour diminuer le personnel à l'hôpital alors la ministre ne doit pas s'attaquer à une seule categorie du personnel. C'est l'ensemble du personnel qui est conserné à un plan social et là encore un plan social d'accompagnement au depart et au licencement doit être faite. Il est necessaire de comprendre que tous les mesures que la ministre de la santé actuelle comme celle prise aussi par son predecesseur en ce qui conserne l'hôpital El-Maarouf sont et était mauvaise pour l'hôpital, le personnel et les malades. Nous devons finir avec les discours et regarder la vériter en face, la fonction de professeur en medecin de se decrete pas en clanquant les doigts comme aussi gerer un etablissement hospitalier ne se decrete pas faclilement au bon vouloir du president... Non et non. l'hôpital est un lieu sensible qu'il est necessaire de mieux reflechir avant de nommer n'importe qui à un poste de responsabilité. Madame la ministre un churirgien est fait pour operer et non pour rester tout son temps dans des commissions de gestion de ressources humaines, ou d'administration. Un churirgien qui se respecte doit d'abord operer les malades et non autre chose, et à El-Maarouf le churigien n'opere pas, ne reflechie pas sur sa manière d'operer les malades mais il mijotte et reflechit sur la façon de gerer l'hôpital. Madame la ministre on improvise pas devant la santé des comoriens, Docteur sounhadj a fait son temps sans pouvoir rien faire de bien sur El-Maarouf que de nommer un agronome à la tête de cette institution aussi importante que comores telecom. Vous docteur Moinafouraha vous créer avec surprise l'équipe de foot des anciens directeurs de l'hôpital El-Maarouf pour jouer un match dans une comité de suivie des Etats generaux. comment vous pouvez vous permettre d'agir aveuglement ainsi? le medecin et le pharmacien échouent lamentablement devant cet hôpital. Car pour vous deux, votre devoir est d'aider à guerrir le malade ou à mourir en paix alors chaque jour depuis longtemps El-Maarouf est devenu l'hôpital mouroir, ou le chirurgien refuse d'operer, et s'occupe de l'administration, le medecin de la comptabilité le parmedical des recettes et le ministre de la santé des improvisations inutils et des mauvais idées. Le comorien est donc perdu et il est obligé de se referer à Moheli au lieu de venir à El-Maarouf. Mme la ministre avec les beaux freres on parle d'amour et non de santé de la population et non d'hôpital El-Maarouf et de santé de la population.Merci madame la ministre de respecter le personnel contractuel d'El-Maarouf et de revenir à cette décision de la honte qui vous deshumanise.


younoussa le 22/08/2011
iiuuioooooo o puvut uuuojvjh lds sdddddddddddddddddddddddddd


Dr Djaffar MMADI le 29/08/2011
bonjour
je vous demande de me faire publier dans vos Colonnes si possible le texte suivant relatif à la mise en place de la commission Anti-corruption:
aucune femme parmi les membres qui composent cette commission, malheureusement.
A l’avance je vous remercie et vous souhaite bonne fête de l’ide elfitre.
le titre s'intitule:
LA COMMISSION ANTI-CORRUPTION AUCUNE FEMME!
« Pas de démocratie durable sans lutte contre les traditions régressives, les intégrismes et l’oppression des femmes »
(René Dumont, Démocratie pout l’Afrique, éditions du seul, Paris 1991)

Désormais la commission Anti-corruption est mise en place par Décret N° 11-168/PR du 25 Août 2011. Cependant l’absence des femmes dans cette commission nous inquiète, nous féministes, engagés du côté des Damnés et pour la libération, l’égalité du genre.
A l’aube du troisième millénaire, notre pays seul, ne peut faire exception à la démocratisation de la société.
Cette démocratie est devenue une nécessité et un devoir incontournables, afin de permettre une plus grande participation responsable de tous les citoyens comoriens (hommes et femmes) à la gestion des affaires publiques, en vue d’une saine stimulation et émulation des énergies créatrices.
Cependant la démocratie suppose que les femmes et les hommes soient respectés au même pied d’égalité. Le jeu démocratique impose également aux gouvernants l’équité et l’égalité entre les *****. Cela veut dire que dans un Etat de droit, l’égalité des ***** en matière professionnelle est un principe dont la violation est sanctionnée pénalement. Pourquoi avoir choisi uniquement des hommes pour constituer cette commission dite Nationale ?
Sauf erreur de ma part, la Nation comorienne est composée d’une majorité des femmes, malheureusement, elles sont absentes dans les postes des décisions. Dans combien de temps encore, les femmes doivent subir cette marginalisation, cette injustice ? Face aux discriminations sexistes qui ne sont pas ainsi sans ressembler aux discriminations raciales, le principe d’égalité des ***** est une règle qui prohibe tout traitement différent des femmes et des hommes, y compris, sinon surtout, dans le cadre professionnel.
Quels sont les critères avancés pour identifier et arrêter le choix de cette équipe masculine Anti-corruption de la République? Non, soyons sérieux. Devons-nous garder le silence, faire subir aux femmes comoriennes les lois des hommes jusqu’à l’éternité ?
Pourquoi ne pas instaurer des mesures qui donneront aussi aux femmes qu’aux hommes, les mêmes chances tant en ce qui concerne les conditions de travail, aussi bien dans la fonction publique que dans le secteur privé par exemple ?
Ces mesures devront contribuer à éviter des nominations purement masculines dans la haute sphère de l’ETAT.
Pour cela, elles doivent s’inspirer des textes internationaux constitutionnels et/ou législatifs. Elles seront bien évidemment protégées pénalement et viseront à combattre les discriminations sexistes d’où qu’elles viennent.
Pour l’efficacité de ces mesures, il faut que l’Etat instaure non seulement un système de contrôle à l’intérieur des entreprises privées et publiques, mais encore mettre en place une nouvelle structure, un conseil supérieur de l’égalité professionnelle entre hommes et femmes. La mise en place de ce conseil ne doit pas trop tarder si l’Etat voudrait éviter la formation de nouvelles équipes masculines du genre (CNPLC).
Ce conseil doit être placé sous l’autorité du Ministère chargé des Droits de l’homme et de la femme, du travail, de l’emploi et de la formation professionnelle. Ledit conseil sera chargé de participer à l’application de la politique en matière d’égalité professionnelle entre les hommes et les femmes.
Ainsi, les organisations syndicales représentatives dans l’entreprise publique ou privée pourront mener une lutte effective contre toutes les discriminations dont les femmes sont susceptibles d’être victimes en exerçant par exemple contre un employeur quelconque une action en justice en faveur d’une salariée comme cela se passe dans plusieurs pays démocratiques à l’étranger.
En effet, si nous ne voulons pas que les femmes comoriennes continuent à être marginalisées par notre mode de gouvernance, si nous ne voulons pas léguer à nos enfants un pays qui sera géré et dirigé seulement par des hommes, alors il faudra dès maintenant, commencer à moraliser la vie publique, à valoriser l’éducation des femmes.
Au lieu de consolider éternellement, comme elle le fait dans le système actuel, les prédestinations sociales héréditaires, l’éducation (je crois) s’attaquera à la racine des inégalités, à la barrière de culture qui, plus que tout autre, dès le départ de la vie, sépare les garçons des filles, les hommes des femmes, les bourgeois des paysans, les riches des pauvres, les intellectuels des masses.
Qui Pourrait aujourd’hui rassurer à la population comorienne que les membres de la commission nationale de Prévention de la lutte contre la corruption (CNPLC) sont à la hauteur d’accomplir cette mission mieux que des femmes ? Personne ! Vraiment Personne. Hommes et femmes, nous voulons tous bâtir un lendemain meilleur, un avenir glorieux pour notre pays. Pour y arriver, il nous faudra des hommes nouveaux (surtout pas les barbus et extrémistes de tout bord) dans un monde nouveau où femmes et hommes se tiendront main dans la main, pour tenter sinon essayer d’abolir tous les mythes qui freinent l’épanouissement de l’être humain. En ce sens, citons Simone de Beauvoir, le deuxième ****, Tome II. « C’est au **** du monde donné qu’il appartient à l’homme de faire triompher cette suprême victoire, il est entre outres nécessaire que par-delà leurs différenciations naturelles, les hommes et les femmes affirment sans équivoque leur fraternité ».

Dr Djaffar MMADI
Enseignant chercheur
Université des Comores



chabani bourhane le 07/09/2011
pas de femme dans la commission anticorruption; c'est pas normale? mais le president à signer le decret de cette commission sans reflechir à declarer hier dans albalad (le 6 septembre) le premier ministre Said Mohamed Said (secretaire general du gouvernement) en plus le president Ikililou dhoinine a tout nommé ses amis femmes sa promotion dans des postes ministeriels donc les femmes il n'y a pas. le president n'a pas beaucoup d'amis femme, ni de sortant de guinée femme. donc n'agite pas l'éponge. Cette commission est normale pour faire son cinema avec le CRC et le cousin de Mamadou le Mao. ce n'est pas une commission pour faire des choses des choses serieuses non ne te trompe, c'est le club des amis


FATIMA le 18/09/2011
La commission anti-corruption est une commission taillée en mesure pour favoriser le système sambiste.Il suffit de voir la nomination de petit Mao un jeune sans qualification. Sa seule qualification se résume par le cousin de MAMADOU ministre de finance. C'est le début d'un clientélisme régionale qui ne dit pas son nom.Ikililou a nommé tous ses amis de la fac allant du directeur des impots au ministre de la santé. On ne peut pas lutter contre la corruption avec des pratiques clientélistes.C'est du pipot! tout le monde le sait que IKI ne fera rien de concret pour lutter contre al corruption! Il suffit de voir le cas SNPSF.


djabi le 19/09/2011
Le masque de déguisement est tombé et la vérité se propage partout comme le virus "i love you". La campagne des élections de gouverneur a été financé par l'argent sale de la drogue.
L'ancien directeur de douane KIKI a joué la parrain de la mafia comorienne pendant 4 ans au silence des autorités comoriennes complice de cela.
Aujourd'hui il est rattrapé par son passé par le journaliste BILAL qui dénonce avec courage l'enrichissement de ce jeune voyou de la république qui importait de la drogue en afrique à destination de MAYOTTE et après l'Europe.
Nous demandons qu'une enquête soit ouverte par la justice contre ce bandit en libre circulation.


mlamali le 20/09/2011
djintahe:
je ne peux pas comprendre qu'on vient accuse kiki de trafiquant de drogues maintenant ,il fallait le dire le moment de son reigne et tu sais cher frere qu'il faut y avoir des preuves pour accuser


AHAMED le 26/09/2011
on en est soupe du gouvernement comorien,sourtout le Ministre de l Education.vraiment, les etudiants comoriens qui sont a l exterieur.On a de la souffrance tres delicate.En faite on ne souffert pas de la nourriture ou lieu de dormir.Problem de VISA.on voit que ce qui s etait passe a Madagascar le Gouvernement comorien l`apprecie. depuis Ex president M.A Sambi il etait parfois passe ici a Tanzanie on lui a parle notre problem de VISA et il ne nous a pas aide.. oh le Gouvernement! oh mr le Ministre on a besoin d`aide nous les etudiants comoriens que nous sommes a Tanzanie on a un grave problem de VISA


malala le 27/09/2011
bravo pour les revolutionnaires qui ont osée enfin de parendre la parole ici rendez vous est prise , nous avons rendez vous avec l'histoire de notre pays ceux qui ont la nationalité française n'ont qua le rendre car l'heure de verité à sonné debarquons à mayotte c'est notre île n'ayons pas peur de la france les allemands nous aidera si la france veu se battre il na qu'à se battre avec l'allemangne , mais au cas ou elle decide que nous nous battions avec elle à cause de notre île pourquoi pas ? j'appellle haut et fort la jeunnesse comorienne partout ou ils se trouve de se preparer pour le grand jour .se jour là sera notre jour de gloire à nous et se jour est arrivée .nos morts serons fier rendez vous à mayotte le plus vite possible .


Mzoungou le 29/09/2011
il est tres evident que dans notre pays on connais qui est qui on connais les origine de tous et chacun de nos soit disant poloticien l unique solution pour faire avancer ce pays est de tuer toute personne qui detournera les bien publique je suis convaincu que le pays se portera bien
je vous assure que si on ose tuer ceux qui resterons vivront en paie et dans la prosperiter
notre pays n a pas de caburant mais ou est l argent des hydrocarbur? mais reagisons de grace j appelle a la greve au desobeissances civile ...etc on ne peut pas vive comme sa eternelement
cher compatriotes l heur de la revolution a sonne reagison enfin
j appelle aux assasinat des ministes des directeurs des entreprises publique tc ... on est fatiguer un pays qui n a pas d eau d electricite des carburant pas des salaires des fonctionnaire pas de telephone pas de quoi a manger ...etc mais comment peut on vivre dans cette situation de grace revoltons enfin sassacrons ceux qui nous massacrent chaque jours


chabani+bourhane le 03/10/2011
et si notre etait un pays de droit, de justice et de liberté. Et si notre pays respectait son peuple, les competences de chacuns? et si le president parlait comme il faut et decidait comme il le faut et nommait comme il faut pour l'ineret du comorien? le pays irait peut être au paradis


Mohd chaihane le 03/10/2011
je m`appelle Mohd chaihane,je suis comorien qui reside a zanzibar tanzanie.
je tres contant de votre journal car c`est un journal de verite qui est a jour


elhad doube le 04/10/2011
Le ministre de finance , monsieur MAMADOU est un homme motivé par l'odeur de l'argent et je n'arrête pas de m'interroger comment un soit disant ingénieur agricole ne veut pas occuper le ministère qui correspond son profil càd l'agriculture.
On sait très bien que ce ministre à la santé fragile veut s'enrichir pour se préparer à vivre paisiblement son cancer de sang.
Au lieu de penser à faire le grand pardon devant Dieu, il continue à voler.


DJALIM le 04/10/2011
je pense que monsieur ELHAD est entrain de faire du délire.Comment on peut laisser un cancéreux se portait candidat aux élections présidentielles?
Je ne pense pas que Mr MAMADOU ministre de finance est si gravement malade. Ce sont des rumeurs car si c'est avéré que notre vice président souffre d'un cancer de sang , il doit démissionner pour s'occuper de sa maladie.
Il faut surtout se méfier des dires et avoir des preuves sur cette maladie.Nous pouvons obtenir des renseignements en France où il se soigne si il est souffrant.
Je vous promets de vous donner la suite car nos gouvernant doivent nous communiquer leurs fiches de santé.


DJALIM le 04/10/2011
Le moment est venu d'ouvrir une enquête sur CHARKANE et OMAR ABDDOU. Ces deux directeurs ont pillé Comores télécommunication et se sont enrichis illégalement.
Il suffit de voir l'achat des 4*4 effectués par le directeur commercial pour comprendre les abus financiers réalisés par ces deux directeurs.
Il est temps que ces deux malfaiteurs de télécommunication soient écoutés par la justice.


S.M.D le 04/10/2011
En lisant les blogs parfois on se demande à quoi sert la justice comorienne si on voit des directeurs comme CHARKANE ET OMAR ABDOU entrain de dilapider la trésorerie de poste de télécommunication.
Pourquoi ces deux bandits ne rendent pas compte à la justice? C'est facile de rouler en 4*4 avec notre argent? C'est facile de faire un grand mariage avec notre argent? Je suis à la poste il y a trente ans et j'ai du mal à tenir la fin du mois et notre directeur commercial distribue de l'argent aux femmes comme de l'eau de mer. Où il trouve cet argent ? Sans doute c'est l'argent de la poste volée à chaque déplacement de complaisance en complicité avec monsieur CHARKANE LE VOYOU DES VOYOUS. Tous nos deux directeurs de télécom doivent s'expliquer devant la justice sur les 4*4 et autres charges gonflées par le directeur commercial.


S.M.D le 05/10/2011
Tout le monde se réjouit de la révocation des incompétents directeurs qui ont plongé notre activité économique dans la décroissance.Ces directeurs se sont enrichis au détriment du pays et le moment est venu de traduire ces directeurs devant le tribunal avec leurs seconds directeurs commerciaux dans télécom et hydrocarbures. Il s'agit dans ces entreprises des associations des malfaiteurs et le moment est venu de les traquer et les mettre en prison.
La société de Télécommunication a été pendant 5 ans livrés à deux voyous sans scrupule , monsieur CHarcane et OMAR ABDOU ont ruiné notre société et on nous a traité comme moins de rien et maintenant la vérité s'impose. CHARCANE a sauté et il reste son collaborateur OMAR Abdou pour purifier notre société de la mafias.
Je suis un agent de la télécommunication et je parle en connaissance de cause dire que nous avons assisté à une gestion opaque pendant 5 ans avec ces deux malfaiteurs.On n'en veut plus d'eux dans notre boite et leurs places sont en prisons INCHALLAH.


Nabil Jaffar le 05/10/2011
Les dirigeants de ce pays ne sont-ils pas des dupes?

Les choses deviennent de plus en plus dangereuses et les autorités font l’oreille sourde qui sera nettoyée un jour par «le trop plein des impôts». La population est atteint d’une rage faciale dont chacun se perd le front et pousse à son voisin de faire aboyer le chien et laisser passer la caravane. Une chose devrait faire peur aux autorités compétentes de ce pays foutu par le système argumenté d’une mauvaise fois qui se dévoile sans crainte. Ce pays dont on ose provoquer des troubles derrière une hausse des prix pour un pardon verbal des dirigeants qui ont vidé les caisses de l’Etat sans se limiter sur aucune borne de morale. La religion musulmane est-elle une religion? Si oui rassurons nous qu’il y aura un concert en enfer et c’est par là où on verra le vrai dirigeant.
Les prix qui ne cessent de nous faire grimper la planche de la misère déclenchera une bombonne révolutionnaire bien amorcée par vous. Sur quelle formule mathématique ou loi financière qu’un pays s’autorise à imposer une flambée de prix sans raison que combler les vides noires criblées par les compétents eux mêmes? Nos chers voyants, nous risquons un demain que personne ne saura l’échappatoire pour évacuer ses prétextes.
Les mensonges sont restés la biométrie politique de votre continuité?
Dirigeants vous constatez bien que le pays est malade ! La santé est malade, la justice est malade, l’enseignement est malade, les finance et l’économie sont malades, les infrastructures sont malades, les esprits sont malades… imaginez la suite si on ne change pas de comportement. Mais mieux vaut... Un sac de riz, un litre de carburant, un comprimé de paracétamol, chacun impose sa valeur pour une grillade méchante contre la population. La jeunesse en a marre et vous dit que trop d’impôt on tue les impôts et poursuit la taie vers le désordre.




M.J( snpsf) le 06/10/2011
Les voleurs de la république CHARKANE ET AHMED ABDALLAH sont renvoyés chez eux et ils vont rendre sans doute des comptes à la justice.
Ces deux voyous notoires ont géré nos sociétés comme des épiciers.Le moment est venu de les cracher sur leurs gueules.Maintenant on s'interroge sur leurs collaborateurs directeurs commerciaux qui sont les vrais parasites de ces sociétés.Nous demandons que l'équipe de direction de ces deux sociétés d'État soient remaniés et chassés les intrus des anciens collaborateurs commerciaux.


Anonyme le 06/10/2011
Mes chers compatriotes! C'est un plaisir d'instaurer ce plateau d'expression. Nous entendons souvent "ma liberté s'arrête là ou commence celle des autres". Nous nous mettons souvent à critiquer le personnel soignant de divulguer les secrets médicaux. La discrimination des individus pour leur état de santé. L'état de santé d'un individu est démeure un secret entre le malade et le soignant. La santé au travail oriente le poste suivant la santé. Nous devons accompagner ces gens. Encore Monsieur Djalim vous devez savoir qu'un certain nombre de cancer du sang répondre très bien au traitement et d'autres bien curables. Imaginez si un tel événement arrive dans votre entourage. Comment le vivriez-vous? Donc, respectons la vie privée des gens. Critiquons-nous dans l'art de l'instruction. Car, le combat que nous voulons mener a besoin de réflexion et d'actions. Et le chemin est long. Donc pensons aux stratégies honorables et dignes sinon nous nous ferons rabaisser.


mohamed le 06/10/2011
nous dans une monde du crise a propos du hausse du carburant dans le monde ces vraie au comores le carburant et cher mes pas a propos sur la zone car si on regarde a la reunion l essence coute 1.61 ET LE GAZOIL 1.21 MAIS C ete un bon caliter et on voie qu il fait des choses sur son paye mais au comores que de requin


amine le 08/10/2011
coment peeut on resoudre les probleme qui sont oux comres jusqa se moment si cet une affaire qui est si grave jusqua alors le comores narivent pas a faire meme un pas pour lavant


ABDILLAH le 11/10/2011
J'écris, donc je vis.
J'insulte, donc je suis comorien.
Je ne propose rien, donc je suis intelligent.
Je divague, donc je me rassure.
Mais qui suis je?
Devant cette interrogation, faut il parler pour ne dire?
Je crois savoir que si la parole était de l'argent, le silence serait de l'or.


soifoine le 12/10/2011
le vice président MAMADOU ne s'intéresse de rien que vouloir s'enrichir.Ce n'est pas digne d'un vieux homme gravement malade. Je te conseille de penser un petit peu au peuple au lieu de se servir.
Ayez peur un petit peu de Dieu car avant tout vous avez une maladie inguérissable. C'est le moment de faire des bons œuvres au lieu de torturer tout un peuple.Votre decrêt est une mascarade pour camoufler le terrain de 25millions que le directeur des hydrocarbures vous a acheté pour le compte de la société hydro.On comprend bien pourquoi cet homme fait des chantages matin et soir sur toi de vouloir te denoncer alors je te dénonce que tu es un homme corrompu.


ABDILLAH le 13/10/2011
le rapport de force créditant les outils en notre possession demande une certaine vigilence quant aux commentaires devant être portés à la connaissance du monde.
En résidence à Meudon dans les hauts de seine depuis plusieurs années, votre commentaire manque de credit.
.
Ce n'est pas etonnant si des etoiles envahissent une maison inhabitée perdue en RAS CAMPAGNE.


latufa le 17/10/2011
On dirait que ce Abdillah est un homme compléxé de sa résidence à Meudon; On n'a pas besoin de connaitre son lieu d'habitation mais on n'a besoin des gens qui raisonnent basta!


ABDILLAH le 17/10/2011
Le resultat de l'epeire diademe ne peut à mon avis être obtenu que si chacun reconnait ses limites.
Toutefois,vouloir porter une solution corrective sur un sujet nécessitant une reflexion pour une mauvaise machine me parait absurde.
Donc, Madame raison, même si la vérité est au delà des montagnes vous avez raison.
La mauvaise machine vient de la même USINE.


SALIM DJAFAR le 17/10/2011
Je demande à notre intervenant ABDILLAH d'être lisible sur sa pensée et de ranger sa vulgarité auprès de sa famille. L'habitude est une seconde nature , ce monsieur qui s'invente incarner la racine du mal par ses insultes n'a pas sa place dans le monde des civilisés.Il doit disparaitre dans le clavier et savoir qu'on communique des pensées mais pas d'insulte. C'est une honte pour cet homme qui ne grandit pas même arrivé en France il n'évolue que dans son petit monde d'injures.
Grandis un petit peu ! agisses comme un père de famille au lieu de faire le voyou.



DJABINA le 17/10/2011
Un homme averti vaut deux! Des rumeurs de coud d'état circulent dans les coulisses. Les mécontents sambistes veulent à tout pris la peau de notre président IKILILOU.
Il est de notre devoir en tant que citoyens comoriens de protéger notre président contre toute tentative militaire de renversement de son régime.
Monsieur IKILILOU doit renforcer sa garde rapprochée et contrôler tous les mouvements des militaires arabes déguisés en civil. Un projet de coud d'État initié par les sambistes est en cours de préparation. Il revient à notre président de développer après lecture de cet article un mécanisme de défense contre les ennemis de la république.
Les sambistes sont assoifés de pouvoir et veulent recourir à la force pour y retourner au pouvoir. Quelle folie! Quelle imbécilité!
Les couds d'État sont bannis par la communauté internationale.


DJOBANDJO le 19/10/2011
Le coud d'État rampant en coulisse contre IKILILOU va bénéficier qui? Pourquoi tous ces rumeurs le président de la république laisse des responsables de l'armée en contact direct avec des anciens mercenaires en dehors du pays.
Les voyous de la république SAMBISTES doivent savoir que la moindre déstabilisation de notre régime par la force, la diaspora agira en conséquence.Le sambisme a fait du mal au pays et le moment d'enterrer son idéologie mensongère est arrivée.SAMBI est mis dans un placard sans retour.
Le chef d'État major de l'AND constitue un danger permanent pour notre république. C'est un jeune sans maturité militaire animé par la folie de grandeur et du banditisme. Il doit en un mot être révoqué de ses fonctions avant qu'il soit trop tard.Au moment où je vous parle , il se trouve en France à côté des ennemis de la république.C'est fini le focarisme en Afrique.Nous sommes tous unis derrière IKILILOU mais celui-ci doit se méfier du grand requin l'équivalent du satanisme =SAMBI 0


AMINE IDAROUSSI - BANGOI KOUNI le 20/10/2011
coment peu ton resoudre ses genre des probleme dans notre terre natal et coment les comres peu faire un pas vere lavant pour que nous soyon des hommes comme les outres pays qui sont en plain developement les arabes nous moralement et physiquement et la on peu dire que nous des homme sans memoires c se qon appel chute des cerveaux mais pour jusqa alor il n ya plus des choses qui sont march dans notre terre toujour des projet a long terme pour qoi?!!!!


Anonyme le 21/10/2011
C'est dificil d'en parler de la situation au comores,par ce que les malheurs des comoriens peut faire un dictionnaire sans interet,je viens de constater que les dirigeants comoriens utilisent la dictatures mais sur une autre formes,au lieu d'etre a la tete de l'Etats le plus longtemp possible ils prennent les biens de l'Etats pour regler des problemes personnels.mais c'est normal par ce que au lieu de construre une prison pour les enfermers,ils ont contruit une television pour que nos dirrigeants continu a se monters de plus en plus au lieu d'etre en prison.mais tot ou tard ,la revolution a debutée au caire mais il va finir au comores.


malala le 22/10/2011
cher idarouse ,les responsables comoriens ne meritent pas le prison ils merite la mort directe je sais pas moi perssonellement qu'est ce qu'ils pensent la jeunesse comorien on dirais qu'ils sont annesthésier pour qu'ils ne parlent ou faitent rien pour se lévée et dire stop à tout ses mafieux qui parlent au nom du peuples comorien et qui abusent de leur pouvoir .


naila le 22/10/2011
je viens de lire beaucoups des ecris sur votre journal seulement je suis inquiet du fait qu'on parle jamais de l'insecurite a la grande comores, puisque jusqu'alors aucun cas n'est signale dans les autres iles ,actuellement des turques envahissent nos rues ,des femmes violes ,et autres les responsables politiques ne disent rien ou allons nous ,un pays qui ne possede pas de moyens efficaces de lutte conte la delinquance


mdomoni le 26/10/2011
chers comoriens et comoriennes.
notre souci ce n'est pas Mayotte mais le reste de 3 iles nous ne onnaissons pas encore la democratie, les infrastructures restent un sujet tabou.il y a rien qui marche en ce moment depuis 1995.arretons de, dire notre ile de mayotte on est 3 iles on souffre si on est 4 on meurt je crois que nous voulons comme ça nous les comores.


Anonyme le 27/10/2011
Bjr;comoriens et comoriennes;il est temp que chacunprend sa responssabilité.c a d les citoyens ainsi que le gouvernement ;pour le bien n'etre de notre pays.notre pays ne peut pas etre comme les autres pays sans sacrifice.celon ma conception il y a 3 choses pour qu'un pays rehausse leurs economies.il faut des infrasctructures et un port qui vont repondre au normes international et en fin il faut ntre communication soit fiable.encore une chose tres importantes ,il est temps que delocalise les diferents entrepots qui se trouvent en ville Moroni pour que notre pretent Capital soufle un peut.un Exemple terre a terre:s'il y a un arriver d'un bateau qu'il soit du ciment ou du riz ,a ce temps la on dit bonjours a la congestion dans toute la ville.c'est un exemple simple,en dehort des diferents malade que ntre population peut etre atteint grace a la poussiere provenant des marchandises.Avrais dire notre pays il est temp qu'on reflechissent ensemble pour que arrivions a construre notre pays.c'est dificile de parler de notre pays dans se sense, mais !


nabil jaff le 27/10/2011
EDA-affaire de vol
Mouhtar Abdallah est accusé d’un vol
Suite au rapport rédigé par le chef central concernant un vol d’un fût d’huile en attendant une enquête approfondie sur cette affaire. Il est suspendu de ses fonctions jusqu’à nouvel ordre. Cette note signée par le directeur régional de l’EDA Mohamed a pris effet à compter le 25 Octobre 2011.

Cet agent du central thermique de la société d’électricité d’Anjouan récuse catégoriquement ces soupçons et selon lui la nuit qu’on a volé ce fût de lubrifiant, il n’était même en service.
«Je ne peux rien dire, et surtout devant vous journalistes. Mais je me rassure que je saint et sauf. Ce ne sont que des accusations.» a dit Mouhtar Abdallah
Ce dossier mettra du feu dans la boite selon des agents du central de Trénani. On dirait quoi si un témoignage d’un rapport qui était signé par l’ex chef de central M. Djaffar Kaphet déclara un vol d’un responsable de l’EDA qui avait volé du fuel au directeur de la production, Said Omar Mirhane. Une quantité considérable est mentionnée sur le rapport. Celui qui avait volé le gazole est l’ex-mécanicien au central, M. Said Ali Mdama, Selon le rapport
Pourquoi Ali Ben Ali n’avait fait que permuter ce mécanicien?
On dirait que la chose devienne intéressante. Rouleau compresseur n’écrase que les petits agents de la société. Ils disent lutter contre la corruption. Ce dossier aurait une suite...
Nabil Jaffar Adinane





nawirdine mohamed said le 29/10/2011
ENSEMBLE NOUS POUVONS CHANGER
Depuis la nuit des temps, on nous a toujours fait comprendre que les îles qui côtoient l’Afrique et la grande île, sont et demeurent les seuils à ne pas pouvoir se développer.Nos dirigeant ont la même chanson" le pays est insolament pauvre,dépourvu de ressource minière" signe d'incapacité à gérer les choses.Ces fameuses idéologies gravées déjà dans les mémoires d'une mince population Maldives, sont devenues une tradition. Dans des esprits imbibés de naïveté et une jeunesse corrompue.
De tel sujet ont toujours fait en vain l'objet des débats dans les différentes places publiques ,écoles à l'intérieur comme à l'extérieur du pays. Cela malgré des vagues d'étudiants qui ne cessent de clamer un changement durable. En effet cela n'est point étonnant, car au dire de voltaire" La possession du pouvoir corromps inévitablement le libre jugement de la raison".
Ce pendant où vont mes préoccupations?
je m'adresse à toi, qui à l'image de tes prédécesseurs, tu ne pense qu'aller vers la source. Cette source a tari tout à coup; simplement par ce qu'une minorité boit à la place des autres. Paradoxalement cette dernière devient de plus en plus assoiffer et au fil du temps elle grossit dans un moment où les autres sont décharnés.
A vrais dire, le bilan est lourd!
Mais cela ne suffit pas car dans un adage" clamer que le chemin est long ne le raccourci pas le raccourcir c'est faire un pas en avant".
Ensemble luttons contre le désenchantement. Remède à une population qui a long temps vécue assez de moment douloureux dans une athmosfère aussi scandaleuse, qui ne laissera comme souvenir à ses enfants que le désespoir au comble.
Le moment est venu pour les îles Comores de pouvoir un jour trouver sa place dans le concert des pays émergents et pour quoi pas les pays développés. démistifions la tendance de notre passé, pour une nouvelle ère.
C'est dans cette perspective que nos gouvernements doivent optés pour la bonne gouvernance, la justice pour tous,l'égalité de chance entre homme femme et réprimer avec une grande énérgie la corruption ainsi que l'impunité.
Ainsi," Que chaque classe accomplisse la tache qui lui est assignée et que le recrutement se fasse selon les aptitudes naturelles de chacun et la cité est juste".Platon


Docteur abdoul housseni le 29/10/2011
Selon le journal N°621 du 28 octobre des pèlerins estiment avoir été arnaqués
Qui les a arnaqués?
On les a soutiré de l'argent! Par qui encore ?
Ce sont les pèlerins qui ont acceptés de déboursé la somme de 100 euros demandé par leurs agences. Dire que c'est inacceptable il fallait indexer les agences. Mais une chose est sur, les pèlerins restants dans l'Hôtel choisit par l'Etat en concertation avec les agences n'ont rien payé. D'ailleurs, c'est un Hôtel luxe, répondant aux normes internationales d'hygiène et très confort. La preuve en est que certains responsables des agences, viennent dormir dans cet Hôtel où ils ont fait quitter les pèlerins car ils ne supportent pas les conditions d'hygiène et de vie du nouveau bâtiment voulu et qui est proche de la mosquée ALHARAM. Il est vrai que l’Hôtel est loin de la mosquée mais si les chefs des agences avaient du bon cœur la cotisation de 20 euros par pèlerins aurait dû acheter un bus à la disposition des pèlerins pour faire les navettes entre l’hôtel et la mosquée
Entre temps l’Etat comorien a contribué 70% de la somme demandé pour le nouveau bâtiment soit 43 700 000 comoriens.



HANIFA MLAMALI le 03/11/2011
Le pays va mal et les COMORES se trouvent dans une situation chaotique dans tous les domaine. L'éducation nationale joue avec l'avenir de nos enfants et jusqu'aolors aucun compromis n'est trouvé pour rassurer les parents d'élèves la rentrée scolaire.
La corruption bat son plein et les magistrats ferment leurs yeux et s'enrichissent au détriment du pays. Ces magistrats sont des corrompus dirigés par le grand corrompu monsieur NOURDINE ABDODO.
Je tiens à dire à ces magistrats qu'ils ont porté serment et qu'il est temps de penser au bon Dieu au lieu de penser qu'à soi. Les magistrats comoriens veulent aller au delà de leurs moyens et ils comptent sur les éttoufements des affaires pour acheter leur 4*4 et assurer leur train de vie qui ne correspond pas à leur revenu mensuel.Je pense que le moment est venu pour cracher sur ces faux magistrats qui trainent notre justice par terre.
Les ABODO ? DJAFFAR ?DJEANNOT? OMAR? ce sont tous des corrompus qui dégradent notre palais de justice et il est temps de les foutre dehors cette bande de mafias de cols blancs.L'enfer est pour vous mes chers juges de la corruption.
Vous êtes mal vu partout et vous avez une mauvaise image car vous avez sali notre pays.


MARZOUK le 03/11/2011
La fondation FATIMA est une fondation sambiste montée en toute pièce pour gérer l'argent du projet habitat détourné par le satan SAMBI.
Le moment est venu pour déclarer guerre et ce satan qui a ruiné le pays.
monsieur SAMBI est un faux musulman et il ne faut pas le croire car c'est un Satan homme. Il ne sait que draguer les hommes et faire tous ce qui est interdit par le coran. C'est le fondateur de la *** pride comorien et il finnira dans l'enfer INCHALLAH.


assoumani le 03/11/2011
ne prend pas les hommmes propre pour les salir pas bon ca vous navez pas honte des traiter les hommes eduquée


nawirdine mohamed said le 04/11/2011
bonjour
je suis vraiment enchanté des préparatifs du macthe Comores - Mozambique.j'aprouve la liste des 20 joueurs séléctionnés par camara . c'est des joueurs de qualité professionele. et surtout je suis tres frapé par l'arrivé de notre compatriote maorais.les comores a des potentialités ais les etraineurs ne savent pas les utilisés. emsemble pour accompagner 'equipe nationale......


Chioni le 06/11/2011
1 pour quoi albalad d’aujourd’hui 06/11/201 ne se trouve pas sur le net?


djamalidine le 07/11/2011
Le fondateur de la Gap - pride Mohamed Abdallah SAMBI est entrain de stabiliser le président IKILILOU. Le pouvoir est une drogue. SAMBI se fait des illusions de revenir au pouvoir en comptant sur femmes "BOURHANE; djaffar ; KIKI; Ahmed hydrocarbure et NANAY).Il s'agit d'une association de pratique contraire à notre réligion. Ces femmes de SAMBI méritent la pendaison publique avec leur mari SAMBI le pédé


nabil+jaff le 07/11/2011
le commandant a t-il quitté le bateau?
La communication est le vecteur potentiel de toute politique (la sensibilisation). Mais le silence du gouvernorat indique plutôt que les gouvernants de l’Ile autonome d’Anjouan sont dépourvus de cet outil indispensable, dont son absence pourrait facilement induire certains hommes du pouvoir dans un quand «le médecin intervient après la mort». Ces crises qui brulent les Anjouanais, font-elles partie de ses priorités?
«

L’on vit dans un silence aigue. On ne comprend rien et on n’est au courant de rien. L’ile se dirige vers l’incertitude et les autorités compétentes jouent encore la bouche cousue. On dirait comme si le commandant a quitté le bateau. Dites nous ce que vous fabriquez, sinon trouvez une solution rapide contre cette crise larmoyante qui enfonce le pays jour et nuit dans un gouffre profond» a martelé Soumaila Abdou qui a haussé le ton contre un tel comportement.
Les salaires des fonctionnaires rétrogradent toutes les secondes et la cherté de la vie progresse sans fin. On s’attendait pas» a dit un instituteur soutenu par un jeune juriste qui tient à donner le vrai sens de la gouvernance ; «la gouvernance est la faculté de la haute maturité dans tous les domaines. Nos chers dirigeants, nous vous demandons excuse, mais la façon dont vous tournez le volant, c’est sans aucun talent. Changez de système ou bien demandez une assistance. On ne pensait pas que vous allez jusqu’à taguer la communication en dernière borne. Vous devez réparer cet instrument, il est un facteur très bénéfique.» a indiqué Hachimi Halidi qui se dit surpris par cette façon de gouverner et a rajouté
«Qui oserait dire que les gouvernants d’Anjouan ne font qu’improviser, serait traduit en justice ou serait intimider et coller par des enfants de troupe. Si cela serait possible un jour, on dirait un quoi.
Un peu de patriotisme! Ou les priorités sont les voitures de luxe, le stade olympique, le palais présidentiel et autres trucs insensées? On aurait dû parler au moins de la santé et de l’éducation, de la cherté de la vie et de la lutte contre les injustices. Dirigeants trop c’est trop! Si c’est la continuité qu’on parlait aux Anjouanais ils n’en veulent plus.»




Kamithou ELANRIF(berix) le 10/11/2011
un sujet sr le sports au comores plus précisemen le FOOTBALL.ts les jrs jme pose bpc de question sr le devéllopement du foot ds notre pays.Comment voulez-vs voir l'équipe nationale gagné des matchs,si on apa les categories les plus importants ds ce domaines.c-à-d la Preformation et la formation.à ma connaissance il ya aucun équipe jeune ds cette discipline et puis on s'étonne si on prend des joueurs expatriés. je demande à notre DTN de revoir les objectifs et de crées des projets porteurs...........vive le sports et vive notre pays.


SALIM le 12/11/2011
La pédophilie au sommet de l'Etat Comorien. Le vice président MAMADOU de son passage a Anjouan se trouvait dans sa chambre d'hôtel avec deux jeunes filles de 16 Il s'agit d'un acte pornogrphique dans les bonds drapds de ce vice président âgé de 70 ans.
Les anjouanais sont choqués et demandent des explications aux pouvoirs publics.
Au moment où le président IKILILOU revient du pélérinage pour demander pardon au tout puissant DIEU. Le pervers MAMADOU vient de commettre un acte ignoble d'agression ****** irreparable au **** de la communauté comorienne.
Les comoriens sont boulversés du comportement de leur dirigeant et demandent immédiatement la demission de ce pervers au sommet d'un Etat islamique.
Que devient la femme de MAMADOU dans ce scandale de ****? Le vice président MAMADOU est l'équivalent d'un DSK en france et d'un BARLUSCONI en Italie.
Honte à ce vieux de 70 ans qui traine avec des filles de 16 ans.
Nous demandons ce pervers de rendre le tablier du vice président et d'être sanctionné par le président IKILILOU.
Mr Mamadou doit tirer les consequences de sa maladie sexuelle et aller se soigner rapidement pour éviter le pire de l'inseste chez ses PROPRES enfants.


SALIM le 13/11/2011
Le vice président Mamadou est un homme brisé , il est déprimé et souffre d'une maladie sexuelle.être âgé de 70 ans et trainé avec des filles de 16 ans cela s'appele pédophile.
Le vice président Mamadou doit tirer les conséquences de sa pédophilie et quitter le gouvernement pour aller se soigner pour desintoxication de ****.
Le gouvernement IKILILOU est en perte de vitesse et encore une anarchie reigne dans l'armée. Le chef d'état major le jeune voyou GAMIL se substitue à la justice pour juger celui qui lui contrarie dans son royaume.


Mariama Abdoulwahab le 14/11/2011
je suis choqué et bouleversé de l'acte commis par le vice président MAMADOU à Anjouan. C'est un acte purement pédophile et contraire à nos mœurs.
Avoir l'âge de 70 ans en trainant avec des filles de 16ans est une bassesse totale de notre république. Si cela se confirme monsieur MAMADOU sera un homme brisé et politiquement mort car on va lui attaquer partout où se trouve une communauté Comorienne et nous entendons de lui un démenti formel accompagné d'une plainte contre le blog WONGO sans cela il doit rentrer chez lui et reste avec sa femme humiliée à tout bord.


Anonyme le 14/11/2011
c'est affreux ce qu'il vient de commettre Mr Mamadou .Mais ça serrait encore pire
si personne n'en parle.Donc la c'est déjà une bonne nouvelle que les journaux puissent écrire et mettre surtout sa photo pour qu'on puisse lui voir et le remarquer .
Il faut que ça cesse car les Comores c'est le seule pays je pense qui approuve l'adultère .C'est bien vu aux yeux de tous ;et pourtant aucun pays au monde n'a
légitimé ce genre de chose .Mais un jour viendra que les jeunes comoriens se
réveillent et brise le silence.Et punissent les coupables ,ces malfaiteurs
WANU WAZULU !!!!!!!!!!!!!!!NGAMDJOHUFA MWONE


SAFINA JABIR le 15/11/2011
Le vice président MAMADOU âgé de 70ans ne comprendra jamais que se trouver avec deux filles de 16 ans dans une chambre d'hôtel n'est pas un luxe mais il s'agit d'un acte de pédophilie. Un tel comportement nécessite une désintoxication sexuelle dont la volonté doit être initiée par la femme de celle-ci.
Monsieur MAMADOU a rabaissé l'image des Comores et doit tirer les conséquence de sa bassesse en se retirant du gouvernement.
Il persiste nous allons qualifier le gouvernement de IKILILOU comme un gouvernement de pédophile.
Nous allons partout où nous serons faire parler de cette affaire ignoble de MAMADOU.On vous promet aussi de sortir des photos sur cette affaire dans les jours qui viennent.
Monsieur Mamadou est un homme mort politiquement et sa femme le supporte mal cette affaire et il risque de lui quitter mais le matériel est plus fort qu'elle.


Ahmed DJAE le 16/11/2011
C'est très surprenant et choquant d'apprendre qu'une haute autorité investie le pouvoir de gouverner un pays musulman comme le notre, est accusée d'avoir commettre un tel acte de pédophilie inestimable. C'est insupportable d'imaginer le décalage entre 70ans et 16ans! C'est plus que trop! On sait pertinemment qu'une telle autorité est couverte par une immunité judiciaire mais tout principe a ses limites. C'est ainsi que nous demandons au parlement et à la justice d'agir le plus rapidement possible avant que le virus ne soit pas propagé dans l'étendu du territoire comorien. Je conseille d'ailleurs à ces deux institutions d'agir justement pour enlever le doute qui pèse déjà sur certaines de leurs autorités.
Il ne faut pas que nous continuons à nourrir l'impunité qui règne dans notre pays.
Il ne faut pas que notre pays continue à être pris en otage par nos seulement des gens qui ne cherchent qu'à s'enrichir mais aussi des présumés auteurs des attentats à la pudeur.


NOURDINE Madi le 22/11/2011
Tres choquant et trop humiliant...pauvres Comores! je n'estimais pas qu'on en arriverai là un jour! Que justice soit faite au nom des femmes et au nom de tous les comoriens!


DARBINE le 22/11/2011
Quand on lit tous ces intervenants , on comprend bien que la pédophilie existe aux comores et se pratique au sommet de l'Etat.
Monsieur MAMADOU ne peut pas mettre le pied à Anjouan alors comment il va faire pour sa candidature en 2016?
Nous allons avoir un candidat pédophile dans les prochaines élections , il y aura du pain sur la planche.
Monsieur Mamadou est recherché à Anjouan et il ne pourra jamais faire campagne surtout à MOUTSAMOUDOU.


djabir+ le 28/11/2011
La kikimania de retour en force à la tête de la douane.Le directeur général de la douane sous connu au nom d'ALI HAMISSI est le bras droit de KIKI le voleur des voleurs.Actuellement il est nommé DG par la pression du gouverneur MUGNY BARAKA qui veut placer ses pions afin d'alimenter sa caisse de campagne.
Le parti des douanier "ORANGE" fait mal au pays mais on s'en souviendra un jour.Le ministre de finance MAMADOU doit surveiller en permanence ce jeune voleur dont sa gestion se résume par se servir d'abord et le trésor en suite.
Monsieur IKILILOU a échoué à l'avance da sa politique et tombera si bas que son prédécesseur.Ikililou est un vaut rien en politique et il se laisse dominer par le grand voleur MUGNY BARAKA!


SOIMOUDINE le 28/11/2011
Le petit KIKI a une vision plus loin que sa taille et veut devenir président de la république. Tout le monde a le droit de rêver même les bandits de la république.Ce jeune qui a corrompu tous les juges du palais de justice se sent intouchable et son pouvoir se renforce de jours au jours par des différentes nominations de son clan de voyous.
Les comoriens enregistrent matin et soir de tous les maux que les douaniers font souffrir notre pays.
kiki et MUGNY BARAKA méritent la pendaison publique et nos juges doivent être renvoyés de chez eux car il cautionnent le jeux du banditisme financier qui frappe notre pays.
Le procureur de la république actuel est un corrompu financé avec sa famille par le parti ORANGE.


amonas le 01/12/2011
aslm km juste un mot pour vous faire savoir qu'un jour les comores ont un bon retour je n ai jamais cessé de penser à ça comme beaucoup d' autres,pour le moment nous sommes encore colonisés par les nôtres.ben bah penser à l'éducation jusqu à la décolonisation sentiments distingués


MAHAMOUD le 05/12/2011
Des scandales au sommet de l'État Comorien , le vice président Mamadou chargé des finances a attribué le marché du port de Moroni à une société sans appel d'offre en contre partie des pots de vin de l'ordre de 100 000 millions ont été versés dans le compte de ce pédophile.
Nous demandons le président IKILILOU à prendre ses responsabilités car on dirait que le bateau manque de commandant à bord.
2éme scandales , le conseiller diplomatique originaire du village de Chindini sous connu au nom de Soifoine a détourné 70 bourses et ces bourses ont été vendu à des étudiants àl'ordre de 3000 euros la bourse.
Nous demandons la révocation de Mamadou au poste de ministre de finances et le limogeage de ce voyou aux affaires étrangères.


lanilon le 07/12/2011
Le vice président Mamadou sera révoqué de ses fonctions de ministre de finances au prochain remaniement au motif d'un détournement de fonds de l'ordre de
800 000 millions cfa donné par l'Arabie Saoudite. Ce voleur pédophile mérite d'être renvoyé chez lui car c'est un voyou qui veut enrichir sa femme illégalement.


SALIM le 11/12/2011
Le petit frère de FAHAMY SAID IBROIHIM sous connu au nom de MONCEF fait partie des mercenaires dirigés par le sulfureux francais Verdon pris en otage par le groupe AQMI au MALI.cette association de malfaiteur a voulu destabiliser le MALI et heureusement ils sont pris en otage et le comorien faisant partie de ces mercenaires a raté l'avion selon les dires de renseignements généraux.
Je mets en garde les comoriens de se mefier de cette famille qui veut salir l'images des Comores.
Cette famille de prince qui veut le pouvoir par tous les moyens


sambiste le 12/12/2011
Le vice président MAMADOU après avoir été secoué par l'acte de pédophilie de deux jeunes filles de 16 ans à Anjouan, il veut se lancer à la compétition présidentielle de 2015.
Je vous promets des tracts incendiaires sur l'agression ****** de ce grand pervers du régime de IKILILOU.
Le président IKILILOU ne soutiendra personne surtout un voleur comme MAMADOU, un pédophile sans égale aux Comores.
Son bras droit SOILIH LEBOSSé doit rendre le chèque de 15 000 euros offerts par la diaspora comorienne à Lyon et détourné par ce jeune *** pride.
En un mot SOILIH ET MAMADOU se sont deux pourritures de la vie politique comorienne et n'ont rien à nous dire.


KISLA le 15/12/2011
Le président IKILILOU a décidé de suivre le mauvais chemin de son ancien maître le mollah SAMBI. Celui - ci lui recommande de gouverner avec le baobab et le parti orange des voleurs douaniers dirigé par le plus grand voleur ALI HAMISSI.
Les discours du président IKILILOU contre la corruption est du bleuf. La preuve en est , il va reconduire le système qui a détruit le pays dans son gouvernement. IKILILOU est un menteur au même titre que SAMBI et sans doute il finira mal.
Si on croit les paroles du député Farouk ,-on peut se permettre de dire que c'est l'ex-président SAMBI le commanditaire de l'assassinat de Combo.
Sambi est un satan plein de sangs humains dans ses mains et il cherche par tous les moyens à étouffer l'affaire par la complicité de IKILILOU et sa femme.
Monsieur IKILILOU n'a rien compris que le pouvoir peut lui échapper un jour et il veut endosser le mal de SAMBI.
A quoi sert le pèlerinage de IKILILOU et SA FEMME?


oudendzwo le 15/12/2011
toute generation confondue de nos politiques sont des bleuffeurs car dans leurs discours,personne n'a jamais proposé la solution du vrai probleme qui detruit notre cher pays qui est la justice comorienne.comment veut-on que des investisseurs et les touristes etrangers soient attirés par le comores,un pays où la justice fonctionne entre copinage et dicteé par l'executif?ce qu'ils peuvent faire,passer tous leurs temps à regarder des informations internationales en esperant d'entedre des themes politique ou economique ou social qui fait tendance du temps et l'utilise pour faire croire aux gens qu'ils sont veillés ou intelligents plus que les autres,voilà la realité de nos soit-disant élites.ngaridjo-hupvuka incha-allah!!!!


Abdou le 16/12/2011
Bonjour.
Je rentre de vacances ce matin des Comores et j'ai été estomaqué par latitude d'un de nos grands médecins du pays.Il y a une malade en chirurgie cela fait deux semaines qu'elle est interné en chirurgie et ce médecin refuse de la soigner le motif son médecin traitant l'avait envoyé à Madagascar sans laisser ce cher médecin toucher un bout du gâteau (jargon qu'il utilise pour citer ce genre de chose)Notre cher médecin a fait une ordonnance pour faire un scanner.Quand ils se sont rendu au scanner ils étaient surpris de la réponse du personnel qui leurs a dit que le scanne est à faire mais à Madagascar.C'est un scandale et honteux pour ce médecin de renom.Ce sont des pratiques qui devraient cesser dans notre pays.Quand on connait le revenu moyen celui qui a la chance de (travailler).Si vous voulez que je vous cite ce cher médecin,alors demander le.
Cette pauvre malade est en chirurgie souffrant de douleur atroce et il n'y a qu'un serome pour soulager son opération subit à Mada.Vous pouvez le vérifier en vous rendant en chirurgie vous entendrez les cris de douleurs souhaitant plutôt la mort que de subir ces douleurs. J’espère que docteur lira ce bout de texte et qu'il réfléchisse que tuer n'est pas bon pour un médecin.Son rôle c'est sauver des vies et non se faire du frique par tout les moyens. L’hôpital El Marouf s'est vider de ses malades pour remplir les cliniques de ses médecins qui y soit disant travaille.Et si cette pauvre malade décède par faute de soins je vous promet que je divulguerai son nom et ses activités clandestines à l’Hôpital El Marouf.


DMDAM le 20/12/2011
La politique aux comores se présente comme une plaisenterie. Le voleur le plus recherché de la république sous connu au nom de KIKI multiplie sans cesse ses interventions publiques pour rassurer les comoriens que c'est fini il ne volera jamais leurs tunes et le moment est venu selon KIKI de protéger l'argent de la douane.
kiki est un voleur du dernier echelon et salisse l'image de MUGNY BARACKA partout où^il passe.
Le moment est venu de traduire ce jeune délinquant en justice et surveiller de près le voleur en poste monsieur ALI HAMISSI le voleur des voleurs.
ALI HAMISSI mérite la pendaison publique au moment venu.


aaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaa le 24/12/2011
le Comores,le Comores, un jour le Comores sera comme or inchallah.


Abdou le 25/12/2011
Bonsoir à toutes et à tous.
Comme je l'avais dit lors de mon précédent commentaire du mois de décembre la femme est décédée ce week-end.Le docteur ADA a préféré laissé mourir la femme que je parlais dans mon commentaire.Pour ce médecin a préféré ou préfère laisser mourir des gens qu'il est censé sauvé ou essayer de sauver.Ce médecin ou touts ces médecins ont préféré vider l'hopital El Marouf pour remplir leur soit disant clinique.Pourquoi cela arrive dans notre pays.
Ces gens ont oublié leur première engagement devant Dieu.Pourquoi ils bafouillent les lois de la médecine.Pourquoi ils préfèrent l'argent à la vie,mais ils oublient qu'ils rendront compte devant Dieu.Ils emporteront les peines ,souffrances et les morts sur leurs consciences.
Le docteur Ada a commis un crime et il l'emportera devant Dieu.


mohamed faizati le 22/01/2012
il est utile dans notre pays de préserver la paix et la sécurité à tout citoyen comorien. N'oubliez pas que nous avons une patrie qui possède une identité propre à nous. Donc, je prie et je souhaite que le gouvernement,la justice,ainsi que les membres du citoyen comorien prennent leurs engagements face aux divers défaillants qui ruinent et bouleversent la stabilité,la tranquillité et la liberté du citoyen comorirn. Que la paix veille dans notre pays. Ahsantum


DJANGO le 01/02/2012
Le député FATAHOU denonce les détournements de fonds de l'ancien régime et du gouvernement en place aux comores. Cette dénonciation fait un grand bruit dans les ruelles de Moroni sans que le procureur de la république ne bouge aucun doigt.
Beaucoups de Comoriens commencent à s'interroger sur la vertuna et compétence de ce jeune procureur inéxperimenté.
Tout le monde se converge sur ses insuffisances professionnelles à faire face aux dossiers sensibles comme les cas de GALAWA dont le vice président IDI NADHOIM a détourné deux milliards de francs comoriens sans se faire d'aucun soucis.
Le procureur de la république est un ancien fraudeur de la RATP et il est normal qu'il cautionne les malfaiteurs de nos finances publiques.
Je pense que ce stagiaire procureur doit se demettre de ses fonctions pour laisser la place à quelqu'un d'autre plus apte intellectuellement à exercer les fonctions multiples de procureur.
Ajoutant cela , je tiens à vous informer que le deputé Fatahou touche des allocations en France au titre du RMI et il doit cesser immédiatement en abuser l'argent du contribuable français.
Il est inscrit au chômage à Noisy Le Grand et il est temps qui se comporte comme un bon législateur.


MOINAECHA YAHAYA le 04/02/2012
Statut de Moroni, capitale


Je viens de tomber par hasard sur l'opinion de Mohamed Cheikh au sujet de la gestion de Moroni et ses habitants, publiée en juillet 2011 sur Al-balad Comores sur Net. J'ai trouvé l'article très intéressant, bien que je ne partage pas son opinion, on voit beaucoup plus quelqu'un qui veut faire prévaloir ses origines de Kabayila, ne serait-ce que par sa signature bin..; au lieu de poser le vrai problème de la capitale.

Moi je considère qu'un habitant de Paris est un parisien qui contribue au développement de la ville ne serait-ce que par le payement des impôts, sans parler de la pluralité culturelle et artistique, qui fait de Paris la vitrine des droits de l'Homme et des arts et cultures plurielles (un seul exemple, voir comment la fête de la musique s'est répandue dans le monde).

Pour aider Moroni à se développer on doit porter le regard vers l'avenir, en intégrant la dimension holistique des droits de l'homme, et sortir de l'esprit nostalgique et étroit des mafe et des maferembwe, dont le mdrumdzima et le mzuguwa continuent à faire perdurer, en imposant une classe de notables dont les intérêts de développement sont très hétérogènes.

Moroni doit se construire sur la base des droits et des devoirs de ses habitants actuels, et non sur des considérations ancestrales qui distinguent des "vrais moroniens" et des "nouveaux venus". Eviter d'ouvrir la porte aux démons du séparatisme, qui distinguent les citoyens par leurs origines, et non par leur appartenance à une même nation, par la valeur morale et par leurs compétences professionnelles, leur savoir vivre, leur sens de l'équité et de la justice, par leur engagement au développement de cette ville dont ils ne sont peut-être pas liés par une généalogie ancestrale, mais où ils ont leurs villas, leurs commerces, où sont nés leurs enfants........

Je sais que mes enfants sont mariés à des personnes de villages différents, ce qui permet à notre famille de s'agrandir, et les considérations rétrogrades et d'hostilité vis à vis des personnes qui ne sont pas de notre communauté doivent disparaître, plus particulièrement dans la capitale, pour permettre à notre pays d'occuper confortablement son siège dans le concert des nations, d'intégrer les valeurs de démocratie internationalement admises, et de s'approprier les concepts de développement humain durable.


youssef le 05/02/2012
il ya a peu prés duex jours,des habitants de Mdé on franchis les champs des moroniens pour tracer une route qui remonte jusqu'à mavingouni.écheleyaaaaaa.parce que la notabilité de Mdé disent toujours que ce sont des délinquants.c'est juste pour vous prevenir qu'à moroni il ya des délinquants aussi chéléyaa.je m'arete là


HABIBI le 07/02/2012
Je dois dire mes chers amis ce qui se passe actuellement dans notre douane est inconcevable.Le nouveau directeur ALI HAMISSE constitue une équipe qui travaille à son propre compte. Les uns sont à la recherche des gros clients pour négocier les tarifs et les autres sont à la recherches des clients pour acheter les marchandises en vente aux enchères. Ce grand voleur de directeur va anéantir notre douane et il est du devoir de monsieur IKILILOU de s'en débarrasser de ce petit con incompétent.


ABDILLAH le 07/02/2012
Votre commentaire sur le comportement du deputé qui hausse le col pourtant sa cravate trempée de vin laisse des odeurs nauséabondes mérite une exploitation.
Toutefois, nous sommes des comoriens et il appartient à la FRANCE de s'interroger sur ces genres de detournements.
En revanche,une telle pratique n'est pas compatible à la fonction de Monsieur FATAHOU.
Faut il considérer ce dernier comme un malfaiteur?
Peut on parler de manque de scrupule?
Dans l'affirmation,nous ne pouvons observer ou imaginer qu'un seul mot >. Il est du devoir de ce dernier de tirer les leçons si son mandat de deputé n'est pas une plaisanterie.
En fin, sans doute la question pour une éventuelle demission se pose..
Par ailleurs,l'animateur et directeur des affaires du pays n'a jamais eu connaissance des différents articles scandaleux diffusés sur ALBALAD depuis l'année dernière concernant les autorités comoriennes ou l'avion manque de pilote?



HABIBI le 08/02/2012
L'ancien vice président SAMBI et son ex-vice président IDI NADHOIM méritent tous les deux la pendaison publique.
IDI a démoli le pôle économique de la région de MITSAMIHOULI càd l'hôtel Glawa et beaucoups de familles se trouve sans emplois et actuellement au chômage.
La construction de cet hôtel a été financé par les Emirats à l'ordre de 2 milliards de francs comoriens détourné par le vice président IDI NADHOIM.
Je pense que les comoriens n'ont pas oublié la gestion chaotique du sambisme et sans doute ils sont prêts à mourir pour faire barrage à ces deux ennemis de la république.
SAMBI ET IDI NADHOIM ont ruiné notre pays mais Dieu les ruinera inchallah!


mbelise le 09/02/2012
juste pour vous montrez que je suis avec vous pour tout et pour toujour mesrci


Anonyme le 11/02/2012
Je voulais réagir sur une opinion émise par Djalim le 04/10/2011 sur l'état de santé du candidat Mamadou aux présidentielles. Il affirmait que si ce dernier était aussi malade, on n'aurait pas accepter sa candidature, et qu'il suffit d'interroger là où il se soigne en France pour savoir le degré de gravité de sa maladie. Et il s'était engagé dans cet article à donner suite "car nos dirigents doivent nous communiquer leurs fiches de santé".

Je voulais relever que dans toute situation, le respect de la personne humaine est toujours sauvegardé, et en juger par par les cas de présomption d'innocence ou du secret médical, qui sont parmi les formes les mieux gardées.

Je ne sais pas s'il existe une loi comorienne qui affirme les dires de Djalim. Mais en France, le respect de l'homme dans le secret médical passe avant le droit de savoir du public. Je vous propose de lire ces passages du journal l'Express à ce sujet :

"En France, bien que les présidents de la République se soient régulièrement engagés à émettre des bulletins de santé, ils n'ont aucune obligation à se livrer à la transparence sur ce sujet. La frontière entre respect du secret médical et droit de savoir est mince. Tour d'horizon des dispositions légales sur l'état de santé des dirigeants politiques.
En France
Chaque personne peut décider de ce qu'elle veut ou non révéler de son état de santé. Le président de la République et les membres du gouvernement ont droit -comme tout le monde- au secret médical. Les éventuels communiqués publiés ne révèlent que ce que le président et son entourage veulent bien dévoiler.
En cas d'empêchement du chef de l'Etat (hospitalisation ou maladie grave), l'article 7 de la Constitution prévoit qu'il revient au chef du gouvernement de saisir le Conseil constitutionnel pour déclencher l'intérim et éventuellement une nouvelle élection présidentielle. Mais le Premier ministre est rarement en mesure de prendre une telle décision, autant pour des raisons humaines que politiques.
- Georges Pompidou n'a jamais révélé la gravité de sa maladie, un cancer du sang appelé "maladie de Waldenstrom". Il est mort le 2 avril 1974 sans rien avoir dévoilé.
- Valéry Giscard d'Estaing n'a jamais communiqué de bulletin de santé alors qu'il s'y était engagé.
- Le 10 mai 1981 François Mitterrand, tout juste élu, prend l'engagement public de ne rien cacher sur son état de santé. Il apprend cinq mois plus tard son cancer de la prostate et publie pendant une dizaine d'années des bulletins de santé mensongers. Voir La santé des grands, l'analyse d'André Comte-Sponville dans L'Express en janvier 1996, au moment du décès de François Mitterrand
(Lire la suite sur journal l’Express, 27-07-2009)



issa le 10/03/2012
A la suite du deces de l'ex-gendarme DJIM KELI le commandant de groupement de la gendarmerie de ngazidja se trouvant en misssion a l'etranger presente ces condoleances atristes a la famille du defunt et la gendarmerie, que dieu lui accorde sa benediction amine


mlamali le 10/03/2012
AND
regretable nous venons d'apprendre qu'un concours de recrutement des miltaires a eu lieu et toujours le commandant zarouk deserteur qu'il est et separatiste s'est permis avec la complicite du chef a inscrire 30 domoniens qui n'ont pas passes le concours donc gamil on te souhaite bonne chance


Abdallah Boina-Mkouboi le 23/04/2012
Ce site Ntsaweni-Kuba est dédié à Mhassi wa Fasmayi, connu sous le surnom Mtswa-Mwindza, fils de Bedja wa Fasmayi, roi de Batsa Itsandra et de mère Ndruyi de Ntsaweni.

Novembre 2010 nous rappelle l'avènement historique qui s'est produit à Ntsaoueni. Une mosquée construite au 7ème siècle a surgit des prondeurs du sol de Ntsaweni à la suite d'une fouille archéologique orchéstrée par l'étudiant en Master 2 Monsieur Ibrahim Moustakim de l'Université de Tanzanie. Son mémoire est validé depuis mars 2012.
Un site dédié à la culture comorienne est né " http://ntsaweni-kuba.onlc.fr " ou " http://www.ntsaweni.com ". Ce site permettra à chacun de nous de connaitre, à travers quelques extraits de son mémoire, nos origines , donc ce que nous sommes.
Bonne visite


CHEIKH YAHAYA MOINAECHA le 24/04/2012
Je suis enseignante chercheur en linguistique et traditions orales, enseignante à l'ancienne école nationale d'enseignement supérieur (ENES de Nvouni),ancienne ministre de l'éducation nationale, responsable du laboratoire de linguistique du CNDRS, enseignante chercheur à l'université des Comores. De par ma petite expérience dans la recherche, je tiens à féliciter vivement, Moustakim, pour le travail grandisose qu'il vient de réaliser. Je suis vraiment surprise qu'un seul étudiant ait pu réaliser le travail que j'ai vu sur le site Ntsaweni-Kuba. Je connais son professeur, chami, pour l'avoir croisé à l'université des Comores, lors d'une visite de travail, de l'équipe d'archéologues, de la sous région d'Afrique de l'Est. Je ne peux pas formuler de commentaires scientifiques sur le travail de Moustakin, n'étant pas du domaine, mais je souhaite qu'il puisse avoir le soutien d'archéologues émérites, nationaux et internationaux.

Je voulais cependant témoigner de l'abnégation de la communitauté de Ntsaweni, à faire rayonner leur village. Quand j'étais ministre de l'éducation, j'ai visité tous les lycées de l'archipel, et je peux dire qu'à Ntsaweni, la discipline était de mise, car la communauté s'impliquait, jusqu'à payer les frais de déplacement des enseignants pour qu'ils ne soient pas abscents aux cours.

Je voulais aussi saisir cette occasion pour remercier mon étudiant, Mer Said charif Cheikh, pour m'avoir donner l'opportunité de diriger son mémoire de fin d'études de l'ENES, ce qui m'a permis d'apprendre davantage sur l'organisation communautaire de Ntsaweni. Je vous invite vivement à lire son mémoire dans la bibliothèque universitaire des Comores, intitulé : "La vie des pêcheurs à Ntsaweni", par Said Charif Cheikh, 1991.


ZAKY BEN SAID le 09/05/2012
LA TÊTE DE L ' UNION DES COMORES SOUFFRE DE SON MANQUE DE CERVEAU.
Catégorie(s): Analyses.

LA TÊTE : PREMIÈRE MATIÈRE PREMIÈRE D’UN PAYS !
Le pays comorien souffre bel et bien de sa tête, peut-être sans cerveau.
« Quand on a essayé toutes les formules sans améliorer le résultat, c’est que les formules ne sont pas bonnes ».
« Quand on a essayé tous les changements possibles et inimaginables, et que le contexte demeure, voire s’empire, c’est qu’il faut changer celui ou ceux qui changent les autres ».
C’est une attitude, réflexe, ou réfléchie, d’instinct de survie, que même les animaux que nous sous-estimons en intelligence auraient adoptée devant une situation qui se dégrade de mal en pire comme celle des Comores.

.Selon les principes fondamentaux qui régissent les échanges d’énergie des machines (Thermodynamique) dont nous nous servons tous les jours, tout système isolé dans son fonctionnement, n’échangeant donc ni matière ni énergie ni information avec l’extérieur est voué au chaos. Les deux autres systèmes (fermé et ouvert) échangent avec l’extérieur pour lutter contre l’entropie (le désordre, le chaos).
Ces principes déclinent simplement des lois naturelles qui, n’en déplaise aux optimistes passifs et demeurés, expliquent entre autres la sélection naturelle.

La machine d’un état digne de ses institutions peut être assimilée à un système intégré ou à un organisme humain vivant.
Autrement dit, tout ce que cet organisme produira et réalisera de bien ou de mauvais est tributaire de ce qui se passe dans son cerveau.
Or cet organe se trouve perché tout en haut, dans la tête (fauteuil du chef), sur son corps (institutions) qu’il domine. Un corps qui, dans un ensemble (peuple) le protège pourtant bien.

Cet organisme, donc, aura beau avoir des membres bien musclés, un ventre bien plein, et un beau visage pour ne pas dire une belle forme, mais si ce qui se trouve dans la tête est mal configuré, aucune performance ne sera effective.
Mettez un bel athlète sur la piste. Il aura beau être bien musclé mais s’il n’a pas, dans sa tête, le mental du succès il perdra parce qu’il courra comme un bœuf (sans technique, sans orgueil ni combativité).
Si ce qu’il y a dans la tête est aussi petit que le corps qui le porte, on aura beau l’entourer de qui ou de quoi, son rendement sera à l’image de son modèle réduit.
Si petite taille s’accompagne de petit d’esprit, alors petit cerveau est dans la tête.
Toutes les résolutions et décisions prises au sortir de ces grands messes
( conseils des ministres, congrès UA, CEMAC, FMI, ONU, FAO, OMS, etc) n’ont rien apporté d'essentiellement significatif aux Comores car poser des grands principes est une chose, mais les gens pour les appliquer et les suivre en est une autre.
La preuve ou plutôt les preuves ne sont plus à démontrer car tout comorien où qu'il se trouve est capable de se souvenir de tous les « prétendus » intellectuels et brillants diplômés que ce pays a comptabilisé depuis des années et dans tous les domaines ; allant de l’agronomie à l’économie en passant par la santé et le génie civil. Que sont-ils devenus ? Quel gâchis !
Tout comorien est capable de se souvenir du fameux « Petit livre vert » qu’on lui prêta pour répéter les formules de sagesse comme un perroquet du pays. Quel gâchis !
Tout comorien est capable de se souvenir de tous les slogans d’élan patriotique impulsé par plusieurs générations de « grands diplômés » dont on ne sait où.

- « LA TOURNANTE », où est le résultat et la suite ? qu’est ce que cette ************ verbale en teinte de délire intellectuel a apporté aux Comores et aux comoriens ? Rien, si ce n’est seulement la promotion des gens qui s’en sont félicités.
- «LA TOURNANTE», de quoi s’agissait-il concrètement ? Qui a tourné quoi?
- « le séparatisme Anjouannais » cyniquement orchestré pour qu‘il ne fusse pas véritablement constituant et donc non souverain mais qui, malgré tout, fit projeter aux Anjouannaises et Anjouannais des lendemains meilleurs. Où en sommes nous 10 ans après ? Quel gâchis !
- Toutes les grandes gueules qui ne s’y sont manifestées que pour leurs intérêts personnels sont démasquées aujourd’hui : intégrées par nominations dans l’équipe des « bras cassés », ventres bedonnants, parkings personnels de gros cylindrés, comptes en banques toujours créditeurs en euro et cour des maîtresses bien entretenues en CASH par le trésor.

- Où sont passées les « formations politiques » de la conférence nationale ? Un vrai délirium intellectuel et grand marché d’intérêts personnels.
Chacun voulait simplement venir prendre la part de son ventre. Pour preuve, aucun de ces partis politiques n’a de souffle aujourd’hui que par les poumons du pouvoir . Quel gâchis !
-« Les accords de Foumboni » et de ceci et de cela, où est la suite et où sont les résultats ?
Comme si les représentants de cet état (pourtant souverain) n’avaient pas atteint leur majorité en âge mental et auraient donc besoin de tutelle avérée ? Et c’est effectivement le cas. Quel gâchis !

-Il a été pondu au peuple comorien un slogan masturbatoire « LA TOURNANTE ». On ne sait d’où est-ce qu’ils ont trouvé ce slogan vide de substance, certainement dans des vieux dictionnaires du vieux français qui traduisaient des contextes politiques anachroniques au monde actuel. Mais nos plaisantins comoriens s’en ont servie comme un modèle rénovateur, c’est vraiment triste. Pour preuve, qu’est-ce que ce terme élitiste chez les aveugles a-t-il apporté au Comores et aux comoriens, Rien. Quel gâchis !

Tout citoyen comorien est capable de se souvenir des représentants que son pays a présenté dans les grands organismes internationaux à vocation de promouvoir le développement non seulement des infrastructures des pays membres, mais aussi et surtout les mentalités de leurs citoyens via les programmes politiques locaux qui en découleraient (FAO, OMS, FMI, ONU, passons). Depuis des années où en sommes nous ? Quel gâchis !

En un mot, pour revenir à cette machine de l’état que l’on peut assimiler à un organisme humain, il aura beau avoir un beau corps, une belle forme, ce n’est qu’une apparence. Une forme sans fond ni fondement qui, au premier obstacle, s’écroulera d’elle-même.
Tous ces gouvernements qui se sont succédé et tous ces concerts internationaux auxquels nos dirigeants assistent. Qu’en est-il ? Quel gâchis !
Ils n’ont eu de musique que pour leurs oreilles, d’où l’impossibilité de ce pays à remonter les équations simples et basiques de la vie .

Voici les questions fondamentales et plus que d’actualité que se pose toute personne mentalement équilibrée de loin ou de près :

Qui peut encore croire à la classe politique actuelle ?
Qui peut encore croire à ces slogans creux et à ces programmes mensongers ?
Qui peut encore croire à ces messes grand tapage annonçant des changements ?
Qui peut encore croire à l’avenir des Comores avec ces gens qui sont complètement décalés des enjeux du monde ?
Qui peut encore croire à ces gens qui ont hypothéqué l’avenir de ce pays ?

Les psychiatres et neuropsychiatres seraient très passionnés d’étudier la psychologie des Comoriens qui répondent encore favorablement à une classe politique aussi sénescente et qui plus est célèbre par son incompétence bien démontrée à tous les niveaux et ce, depuis plus de 30 ans.

C’est du jamais vu dans une société qui a soi-disant produit des intellectuels. A quoi ont-ils ou à quoi servent-ils ?
Quoique, être Intellectuel n’est pas toujours le prolongement d’être intelligent. Pour preuve, il suffit de recenser le nombre de diplômés, et pas des moindres, que ce pays a pu enregistrer depuis 30 ans pour s’interroger sur la corrélation qu’il y a entre le cursus de ces individus, furent-ils majors de leurs promos ou au tableau d’honneur dans les meilleurs établissements des pays amis et le sens qu’ils donnent aux institutions de leur pays ?
La différenciation mentale s’est-elle vraiment opérée pendant qu’ils ingurgitaient leurs cours ?
C’est très curieux de constater que ces individus qui, soi disant, étaient des « bosseurs » se retrouvent à la traine devant des tâches concrètes, celles de mettre en pratique leur savoir au service du bien-être national.
Où sont passées toutes leurs connaissances et réflexions ? à moins qu’elles aient fondu sous le soleil tropical, pire, qu’elles se soient misent au service du mal c’est à dire du système mafieux..
Autre preuve, regarder la presse Comorienne et internationale pour voir par quoi brillent ces « anciens élèves brillants ». Ils brillent par l’inadéquation de leurs revenus par rapport à leur train de vie millionnaire ou milliardaire ; Allez consulter par exemple l’historique des comptes bancaires de nos anciens et actuels dirigeants », depuis qu’ils ont des responsabilités parachutées, et vous verrez que des noms connus et d’autres encore non révélés méritent d’être au gnouf et doivent rembourser tout ce qu’ils ont volé à l’état Comorien. Le débat est lancé et les listes des noms suivront.

Ces références vous feront réagir comme d’habitude par l’épiderme sans aucune objectivité sur quelque chose qui est évident aux yeux du monde entier : Le sort de l’Afrique noire et des Comores en particulier est entre les mains des intelligences avérées vu l’incapacité mentale des marionnettes qui le dirigent.
Cette impotence mentale fait qu’ils n’arrivent pas à transformer ou plutôt à convertir leurs connaissances théoriques (diplômes et autres formations) en valeurs concrètes pour accommoder la vie de leurs prochains dans leur environnement natif.
Oui, je sais, vous nous citerez les seuls et mêmes exemples de noirs africains qui se sont illustrés dans le monde. Mais quel est le ratio à l’échelle de tout un continent ou d’un pays comme les Comores ? Quelle est la temporalité de ces illustrations ?

En langage simple, résumons un pays comme les Comores :
Démocratie 00 (double zéro),
Economie nulle (que des rentes),
Education (pas la peine),
Santé : aller voir les femmes accoucher à même le sol à l’hôpital général alors que la politique de natalité devrait être encourageante vu la forte mortalité infantile . Regarder la pléthore des cliniques border line qui tentent de combler l’incapacité des infrastructures publiques.
L'avenir des Comores est hypothéqué.

C’est souvent le sentiment de victime qui prédomine dans la lecture de l’histoire par les africains.
Non,
Le racisme et la colonisation ne sont pas à l’origine de tous les maux en Afrique et au Comores en particulier.
Dans l’histoire du monde, d’autres peuples ont subi les mêmes atrocités si ce n’est pire. D’autres peuples ont été colonisés et méprisés, mais la majorité s’est affranchie mentalement pour obtenir leur dignité, et ce, en prouvant leur volonté et leur capacité au travail.
Or l’Afrique noire, les Comores en particulier, malgré toute l’assistance dont ils jouissent et la pléthore des textes pondus depuis 30 ans, aucun palier n’a été franchi dans le sens du respect.
Alors que si toutes ces richesses,financements ,aides et dons étaient mises sous la responsabilité d’intelligences avérées, elles, ces intelligences, auraient évidemment compris que, de la compétence dépendrait la bonne gouvernance pour la bonne gestion des biens du pays, par delà la jouissance collective vu la disproportion favorable entre l’effectif de la population Comorienne et les ressources .
Autrement dit la première matière première d’une société, celle des hommes, celle d’un pays, c’est avant tout ce qu’il y a dans la tête de ses dirigeants : la matière grise.
Regardez Israël (20800 km2), un petit pays qui, pourtant, vit dans la menace sans cesse, sans pétrole ni mines ni forêts. Et pourtant nous nous régalons dans le monde entier des produits alimentaires venant d’Israël. Ce même petit pays Israël, concurrence tous les pays occidentaux dans les domaines scientifique et industriel, toujours bien classé. 23ème pays mondial selon l’indicateur de développement humain (c’est à dire premier pays du Moyen-Orient et troisième en Asie) et en 2007 classé 17ème sur 177 pays par l’ONU. Un tout petit pays.
Quand au Comores nous ne retenons qu’un exploit, celui du record des 32 ans de malgouvernance ,coups d’État et séparatisme . Quel gâchis !

La question donc que l’on vous pose est la suivante :

Que se passe-t-il donc dans la tête des dirigeants Comoriens ? Que se passe-t-il donc dans la tête des soi-disant intellectuels, diplômés de ceci et diplômés de cela ?
Sont-ils réellement intelligents ou simplement des intellectuels dont la greffe des sciences occidentales et modernes (savoir et connaissances) a été rejetée par incompatibilité avec leur état d’esprit ?
C’est vraisemblablement le cas, sinon on expliquerait difficilement la distance qu’il y a entre leurs CV, leurs âges (pères et grands-pères de familles) et le désordre qu’ils sèment en toute indifférence alors que c’est le même cerveau qui est censé avoir suivi les mêmes cours dans les mêmes universités que leurs cousins (collègues) occidentaux !
Combien de conseils de ministres ont été présidés depuis , alors que le contexte demeure ? Quel gâchis !
Combien de ministres se sont succédé ? Et pourtant le contexte demeure ! Quel gâchis !
Combien de prétendus cerveaux (des Comoriens brillants) appelés pour soi-disant réformer de l’intérieur alors que le contexte demeure ? Quel gâchis !
Combien d’hommes politiques opposés au départ ont fini par berner le peuple en disant qu’ils se rapprochaient du système pour mieux le combattre ? et force est de constater que le contexte demeure ? Quel gâchis !
Qui, dans les jeunes générations, a vu autre chose que le même individu qui entretient ses fantasmes de » président élu » dans un pays qui se porte mal ?
Combien de comoriens, après avoir subi des formations dans des domaines bien qualifiants en occident,en Afrique se précipitent de rentrer au pays prétextant vouloir s’investir pour leur pays alors qu’il ne rêvent que d’une chose, c’est d’intégrer le système et faire comme leurs prédécesseurs et ainés, c’est à dire dépouiller leur pays et le subordonner davantage aux intelligences occidentales. Quel gâchis !

Et si on faisait un peu le bilan de tout ça, plus d’un Comorien s’effondrerait en réalisant qu’autant d’énergies ont pu échouer devant des équations fondamentales qui se posent dans la vie d’une société, d’un pays.
C’est dur, très dur, de vous avouer que dans ce pays il n’y a plus à compter sur ceux qui y sont car le jour du chaos final le tri sera impossible à effectuer.

Les pays occidentaux ou Arabes auront beau établir des plans d’aide au développement et de réajustement de la dette ;
Mais tant que ceux qui représentent la vraie matière première des Comores seront des crétins et des primitifs, toutes ces potentialités et ces aides occidentales seront vaines. C’est comme si vous conduisiez un âne qui a soif à l’abreuvoir, il vous suivra, par contre il ne boira jamais de lui-même. Un idiot !

Quand une dictature s’appuie sur des principes nationalistes, elle n’hypothèque jamais la dignité et l’avenir de son pays et ce malgré les embargos qu’on lui fait subir.
- Regardez Cuba, malgré ce qu’on reproche à ses dirigeants et les embargos qu’il subit, Cuba n’a que son sucre, son cigare et son tourisme , mais Cuba est classé au 51ème rang mondial selon l’IDH et selon le PNUD. Cuba serait un pays presque sans analphabètes avec un taux d’alphabétisation à 99,8% au 3ème rang mondial devant même les USA (rapport 2006). Par ailleurs Cuba est une référence dans le domaine de la recherche médicale en Amérique latine. Ils ne bénéficient pas de prêtes-noms scientifiques. Ses dirigeants politiques, même agonisants sont pris en charge sur place, ils n’ont pas besoin de s’expatrier aux USA qui sont pourtant à côté pour se faire soigner. Ils ont confiance à la médecine de leur pays parce qu’ils y mettent le peu de moyens qu’ils ont. Mais les dirigeants Comoriens vont en France,en Chine, aux USA en Allemagne et font même venir des chirurgiens depuis la France pour soigner un simple mal de tête. Où sont passés nos premiers de la classe en Médecine ? Quel gâchis !
Sur le plan sportif, Cuba compte plus de champions du monde que certains pays « démocratique, industrialisés ».
- Regardez la Chine, pourtant pays communiste, qui, il y a quelques années était encore qualifiée de ringarde. La Chine est aujourd’hui classée au 81ème rang mondial selon l’indicateur de développement humain. C’est la chine qui aide maintenant les pays africains dans tous les domaines, y compris dans la construction de nos parlements. Et quand elle réalise de grands travaux elle préfère ramener son personnel depuis la Chine comme si les Comoriens et leurs dirigeants étaient des éternels mineurs dénués de toutes capacités. Quel gâchis !

Quand on veut provoquer la fin d’une société, il suffit de corrompre les adultes et pervertir l’imaginaire de sa jeunesse. Nos dirigeants ont toujours perverti la jeunesse comorienne et corrompu les comoriens de leur génération, ils ont donc tué tout espoir de révolte profonde et décisive pour que d’un seul appel, le PEUPLE COMORIEN se lève comme UN et dise CA SUFFIT, NOUS NE VOULONS PLUS SUBIR CES TARES QUI NOUS DÉFINISSENT COMME UN PAYS D’INCAPABLES, un pays à la charrette des autres, un pays des sous-hommes qui sont toujours entrain de quémander lors des concerts internationaux .
De la transmission des pouvoirs, on a beau dire que l’intelligence n’est pas héréditaire, mais on peut affirmer néanmoins que quelqu’un qui est né et a vécu dans un contexte mentalement déficient aura certainement une tare qui rappellera, dans ses comportements et agissements, son enfance, son adolescence et sa majorité.
Par conséquent, si le peuple Comorien reste passif, la sentence est entendue.

Et si Athènes dans la Grèce antique nous prêtait son passé, l’exercice de la justice serait un droit civique par excellence . Le peuple Comorien jouirait de voir tous ces dirigeants malfrats s’humilier devant la juridiction populaire.

Si un corps aussi bien monté, par le nombre de ses intellectuels (Sciences et technologies), n’arrive pas à répondre logiquement aux exigences primaires de la vie, c’est que la tête de ce corps est à soigner.

Les solutions doivent s’articuler autour de cette tête.

*LA VRAIE MATIÈRE D'UN PAYS RESTE CE QU'IL Y A DANS LA TÈTE DE SES DIRIGEANTS*


CHEIKH YAHAYA MOINAECHA le 14/05/2012
J'avoue que je n'ai rien compris, j'aurais souhaité que notre ami descende de son piédestal et nous parle dans un discours bref et intelligible, de choses qui nous intéressent tous, l'avenir de notre pays. Je pense que si tous les responsables qui se sont succédés dans la gouvernance du pays, y compris moi, sont des totos, je me demande bien ce que notre ami veut dire en parlant de "tête", car à mon sens, tout le monde en a une, et on n'a pas besoin de cerveaux sans corps. A vous lire mon ami, on dirait que ce sont de petites têtes qui ont fait de ce monde, ce qu'il l'est, depuis la crise, les guerres, la bombe nucléaire, et j'en passe. Moi, je vis actuellement à l'étranger, pour des raisons de santé, mais en aucun moment, je ne comparerai l'Europe à l'Afrique, et tout le monde sait pourquoi, et je peux dire qu'il fait bon vivre chez nous malgré tout. Et je profite de l'occasion pour rendre hommage à tous les dirigeants de bonne volonté (peut-être pas tous) qui se sont succédés à la tête du pays, depuis l'indépendance, et qui ont pu faire ce qu'ils ont fait pour que notre pays ait un mot à dire dans tous les dossiers de portée internationale. Je pense qu'on a enregistré des acquis depuis l'indépendance qu'on ne retrouve pas à Mayotte, et cela est dû à la volonté et la détermination de dirigeants patriotes, des comoriens, avec des têtes bien faites. Excusez moi, mon ami, mais j'aimerais bien quand on parle des performances et des faiblesses de nos dirigeants, qu'on regarde le contexte du développement en Afrique, et si vous regardez bien les chiffres du développement humain durable au niveau mondial, vous verrez qu'en matière de santé et d'éducation, nous ne sommes pas les totos du tiers monde.


Anonyme le 24/05/2012
DE 1975 À NOS JOURS ,LE PEUPLE COMORIEN EST RESTÉ SUJET ET OBJET DE SON HISTOIRE.*TOUT INNOCENT EST UN COUPABLE QUI S'IGNORE*.

Le passé lointain,récent et immédiat des Comores suscite toujours de nombreuses questions ,dont certaines continuent à nous tarauder.Entres autres,et si les comoriens assumaient et géraient sereinement leur histoire ? Nous,au niveau de *ACTION JEUNESSE COMORIENNE POUR LE DÉVELOPPEMENT ET LA BONNE GOUVERNANCE* avons toujours pensé,dit et écrit :une nation ne progresse et n'est respectée par les autres nations que si elle assume totalement son histoire,qu'elle la gère correctement et dans la sérénité.Car ,c'est grâce à l'histoire,suivant le mot de Blaise PASCAL,que les générations successives peuvent être assimilées à un seul homme qui apprend continuellement. Mais entendons nous très bien citoyens comoriens:

Assumer totalement son histoire,c'est prendre en compte,comme un acquis,un patrimoine à conserver,le bilan positif et / ou négatif,les victoires et les échecs de chaque séquence de l’évolution de son peuple.C'est reconnaitre à chaque acteur,son rôle historique indéniable.LES DANSES ,LE FOLKLORE ET LES CÉRÉMONIES VIENDRONT APRÈS.

Gérer correctement son histoire,c'est considérer le passé comme un référentiel ou, mieux encore,comme un postulat.C'est aussi valoriser les élément positif du bilan et analyser objectivement les éléments négatifs pour en déceler ,s'il vous plait,le pourquoi et le comment en vue de tirer le meilleur parti de ses fautes ,conscientes ou inconscientes.LES DANSES ,LE FOLKLORE ET LES CÉRÉMONIES VIENDRONT APRÈS.

De 1975 à nos jours,le peuple Comorien est resté sujet et objet de son histoire.
Il a accumulé une somme d'expériences qui,objectivement analysées par les comoriens eux-mêmes,peuvent lui permettre de diagnostiquer ses maux et opter,conséquemment,pour des projets de société cohérent et traduisant les aspirations profondes de ce peuple longtemps martyrisé et toujours trahie .
Un rapide coup d’œil dans le rétroviseur suffit pour constater qu'aucun domaine n'a échappé à une entreprise d'organisation et de gestion et certaines solutions dégagées sont encore valables .LES DANSES ,LE FOLKLORE ET LES CÉRÉMONIES VIENDRONT APRÈS.

Nous aurions pu résoudre ,par exemple ,la question de l'auto-suffisance alimentaire,si tout ce qui avait été entrepris dans le domaine agricole sous le régime d'un des fils du pays,le camarade révolutionnaire et Chef d’État ALI SOILIH,n'avait pas été saboté par les comoriens eux mêmes.Si, à la prise du pouvoir,AHMED ABDALLAH ABDEREMANE ,avec les grandes notabilités de Moheli , d'Anjouan et de la Grande Comores,aidé en cela par toute la horde des politiciens et politicards courtisans et flagorneurs des trois iles ,avait gardé et exécuté,après étude,les projets agricoles misent en place et qui avaient connu déjà un début d'exécution,reparti les moyens de ceux qu'il aurait fallu supprimer entres ceux retenus et exigé que toutes les aides de la FAO,PAM ou obtenues dans le cadre de la coopération bilatérale fussent misent à la disposition des fermes conservées,nous aurions obtenue la souveraineté alimentaire depuis trois décennies.On aurait évité aujourd’hui l'importation inutile des produits,parfois périmées en moins d'un an,donc la sortie de devises.LES DANSES ,LE FOLKLORE ET LES CÉRÉMONIES VIENDRONT APRÈS.

ACTION JEUNESSE COMORIENNE POUR LE DÉVELOPPEMENT ET LA BONNE GOUVERNANCE persiste à croire que l'option pour un libéralisme intégral et non maitrisé,dans une société qui ne produit presque rien,a été et reste une erreur fondamentale: le commerce extérieur repose,généralement,sur le surplus de la production nationale.Et le commerce intérieur de notre pays repose ,actuellement,sur l'importation des produits ,de mauvaises qualités parfois ,fabriqués en dehors non seulement des Comores mais aussi du continent Africain;il régente la vie de la société comorienne et dans tous les domaines;il refuse tout contrôle; il enrichit certes le commerçant ,mais ne développe pas les Comores.
.
L 'agriculture au Comores souffre d'une anarchie ordonnée.Or une fois organisée et développée,elle peut non seulement sauver le peuple de la misère et de la
sous -alimentation,mais résoudre ,en grande partie ,le problème de l'emploi des jeunes et lui permettre d’insérer correctement son économie dans le circuit du commerce international pour ne pas être victime de la mondialisation.LES DANSES,LE FOLKLORE ET LES CÉRÉMONIES VIENDRONT APRÈS.

Tout vient ainsi de notre refus de nous assumer;nous continuons à privilégier
*une certaine façon* d'aborder les événements essentiels de notre pays en tentant même de falsifier, parfois, l’évidence.Nous nous abreuvons d'analyses surréalistes,d'interviews indigestes.Nous pensons notre temps à encourager l’esprit critique et non l'esprit critique dans certaines attitudes des hommes et femmes restés au pays et dans la diaspora.Au lieu d'encourager des rencontres thématiques dépouillées de passions entre intellectuelles ou spécialistes pour des solutions appropriées à nos problèmes de société sous-développée.On nous distrait journellement avec des séminaires ou ateliers d'ONG,la création des groupes et Associations régionales ou villageoises dont certaines ne contribuent qu'à entretenir les facteurs désagrégeant le tissu social.Le summum de l'inconscience caractérisée.

*TOUT INNOCENT EST UN COUPABLE QUI S'IGNORE.*
Zaky BEN SAID.


monsieur attou le 19/07/2012
moi je n ai pas de commentaire seulement j aimerai me faire connaitre ds notre journal albalad je viens de publier mon 1er recueil www.edilivre.com tapez monsieur attou ou ylang ylang en fumée pour plus d information,je contribue à l épanouissement de la naissance de la litterature comorienne de notre pays merci
papacheik2002@yahoo.fr tel 325 1968


CHEIKH MOINAECHA le 20/07/2012
Merci, Attou,Papa Cheik, de nous faire partager votre passion de l'écriture. C'est vrai que le thème de votre livre est grandiose et ferait l'objet de plusieurs thèses, et il faut noter que c'est un sujet qui a fait aussi l'objet de plusieurs rencontres nationales et internationales. Chercher des solutions aux problèmes que vous posez, est resté la grande préoccupation des grandes démocraties, et les gouvernements successifs s'y sont attelés à trouver des solutions,et beaucoup d'experts nationaux et internationaux, en ont réfléchi avec l'appui des agences du système des nations unies. A mon sens, tous ces efforts ne sont pas vains, "le feu n'a pas brûlé toute la production d'ylang". Je pense que pour mieux apprécier les dérives, on doit aussi reconnaitre les acquis. Cependant, cette problèmatique, prise dans un contexte littéraire, a aussi sa part de contribution à la résolution des problèmes, en apportant en plus son charme littéraire par votre plume d'écrivain. Merci Attou de nous alarmer, pour trouver des solutions, car comme dit le Saint Coran, là où il y a une difficulté, il y a toujours une facilité (tout problème à une solution qu'il faut trouver avec beaucoup d'ingéniosité, et nous sommes tous concernés). je profite de cette occasion pour informer les amis, que j'ai deux livres qui vont bientôt paraître, le premier intitulé : "Une femme en quête de guérison", paraîtra aux éditions Mélibée, et l'autre est une réédition de mon livre "Parler Comorien", qui comporte des corrections et des rajouts au niveau des annexes. Un autre ouvrage d'une grande portée littéraire et historique, parîtra sous le titre : "Anthologie de la littérature orale comorienne", par Damir Ben Ali et Moinaecha Cheikh, nous comptons sur le soutien de tous à la sauvegarde du patrimoine culturel comorien.


djnoir le 21/07/2012
j.aime mon peyi
http://comores.centerblog.net


Kassayhane Halidi Houmadi le 04/08/2012
L'envie et le courage de defendre les interets de notre ville de Bambao M-tsanga sont les seuls raisons qui me poussent dans cette soirée à publier sur Albald pour informer l'Etat de l'Union des Comores et le Gouvernorat de Dzouani que notre Maire de la Commune de Bambao M-tsanga commence à exagerer sur ces fonctions .
Il veut vendre les reserves de notre ville à des etrangers Arabes. Mo souci est que: est ce que la population de Bambao M-tsanga manque de place ou est il necessaire de vendre ces places aujourd'hui

Nous regretons premierement du fait que notre Gouvernorat a mit en en place au **** de notre commune un Maire qui ne sait lire ni parler donc si il deconne aujourd'hui c'est ne pas de sa faute mais mon souci est que avec des gents de mafia va t on construire les Comores ou c'est dans ce systeme que nous voulons develloper notre pays

Voici l'essentiel de ma publication: le maire de notre commune v eut vedre nos reserves ici à Bambao M-tsanga et quand à Leader des jeunes et Deffenseur des interets de Bambao M-tsanga decide et insiste que jamais et jamais de la vie ces places ne serons pas vendus
Secondo meme si si on va nous envoyer des soldats je suis pres de mourir en martir et je ne cesserai jamais de mener cette defense
D'autre viendrons et dirons que je critique la politique mais c'est leur probleme car ici à Bambao ne comprend jamais l'opinion de qui que ce soit mais on traduit comme on veut les paroles des autres

Je sollicite Son excellence Monsieur Docteur Ikililou Dhoinine et Son excellence Monsieur le Gouverneur de notre ile d'Anjouan de Gerer à l'amiable cet acte de vente de nos reserves car nous les jeunes de Bambao M-tsanga à l'unanimité nous sommes pres à mourir et monter aux Comoriens que nous defendons notre patrie; notre avenir; l'avenir de nos enfants.

Au cas où notre Cher Maire persiste à sa decision de vente apprenez que le jour de la vente sera le jour d'une grande tuerie

Avec impatience nous attendons votre intervention


Vive la jeunesse de Bambao M-tsanga
Vive notre solidarité; notre courage;notre fraternité
Vive la ville de Bambao M-tsanga


jeune homme le 08/08/2012
de pus le president ali soilihi mtsachiwa est parti au cun president ou simple haut fonctionneur a laisser une trace derier de son mandat. sauf celui qui a fait revivre le nivercité de comores.a 99/100 des etudiants de l'union des iles son espoire de travail retoune toujour la comme ses etudes.


Anonyme le 15/08/2012
les comoriennes ne se laisse pas faire


Monsieur Attou le 03/09/2012
j ai sorti 1 recueil ylang-ylang en fumée le 3 juillet dernier ds la maison d 'edition www.edilivre.com. Mon livre se vend sur les sites suivants:edilivre.com/rueducommerce.fr/chapitre.com et j ai aussi fait une interview consultez www.edilivre.com/monsieur attou/


rose le 09/09/2012
je deteteste le sevices moroni terminal sur le haut pris de manutention


maoulida le 11/09/2012
Je voudrai savoir ce que sont devenu tous les efforts et l'argent dépensé pour le câble sous marin.
Pas d'internet,pas de téléphone moins cher à quoi cela a servi??


El-badaoui SAid Aboud le 21/09/2012
Je suis reconnaissant de notre journal et nous espérons que la guerre de ce pays est entre vos grands jours et vos grands titres. JE SUIS LE PLUS FOU QUI DISTRIBUE MAIS UN JOUR ON FINI PAR ÊTRE LE PLUS MEILLEUR; PLUSIEURS GENS VONT COMMUNIQUER AVEC MON PAYS ET POUR TANT JE N4AIME QUE MON PAYS ET MON JOURNAL AL-BALAD.


ABDILLAH M'MADI le 23/09/2012
je m appelle ABDILLAH MMADI HASSANI
J'AILERAIS FAIRE UN ARTICLE SUR L'HISTOIRE DE LA CREATION DE LA SITE DE M'vouni


sakim le 02/11/2012
OH mon cher pays!! A quand on va enfin ouvrir les yeux mon Dieu? savez-vous une chose mes chers amis? les Comores est toujours colonisé car on se laisse toujours manipuler par les blancs. on est pas libre car on donne toujours de la valeur aux blancs, parce que nos frères et sœurs sont là bas et sans eux les Comores ne serait pas ce qui il est. c'est archi-faut tout ça. les blancs utilisent une nouvelle sorte de la traite négrière mais nous on s'en rend pas compte. laisser les Comores bondir à sa manière si il le faut car le sous développement se joue dans le mental. on est cohabité par les vielles traditions et cultures, c'est ce qui fait que jamais on pourra aller loin sans on casse pas ces mentalités. "libérons les marchés,ouvrons les frontières pour que les gens viennent investir dans notre pays. jetons un coup d’œil au Rouwanda, un pays sortant d'une guerre en 1994, mais allez voir là ils sont aujourd’hui, ils sont dix fois plus mieux que nous. ils ont juste pris conscience qu'ils pouvaient rien faire, le seul moyen que de libéraliser le marché et ouvrir les frontières et ça a connu un vrai succès. ils vivent mieux que tout autre pays d'Afrique. donc, mes chers amis soyons conscients des enjeux des grands, eux ils veulent toujours leur intérêt mais et on se laisse manipuler mais on oublie que "le revers de la médaille" est tours de notre coté.


M.A. ZOUBERT le 02/11/2012



LA FIN DU CAUCHEMAR


LE GENERAL SALIMOU EST LIIIIIIIIBRE, LIIIIIBRE !


Il faut dire qu’il était temps.
Temps pour la population de voir enfin la justice mettre un terme à cette affaire. Tant l’attente était longue !
26 mois au total! Deux longues années de cauchemars et de rebondissements, visant chaque fois à anéantir le Général !
Cette remise en liberté est bien le symbole d’une justice libre. Equitable et prometteuse.

La question est : A présent que le coupable idéal a été remis en liberté, va-t-on procéder à l’arrestation du vrai coupable ? C’est ce que tout le monde attend. Et La vérité finit toujours par triompher.

- Mwashiwa s’associe aux proches du général pour fêter l’heureux dénouement.
- Mwashiwa présente ses sincères félicitations à sa femme, à ses proches, et salue les efforts des avocats qui ont mis toutes leurs compétences au service de cette affaire.
- Mwashiwa félicite également les codétenus du Général et exige réparation à toutes les victimes liées à cette affaire.

MWASHIWA




sakim le 03/11/2012
enfin,je partage cette joie avec toi mais comme tu l'as souligné, on veut savoir le sort du vrai coupable. est ce que c'est une affaire déjà classée ou bien on va chercher à dénicher la vérité? la fin justifie les moyens en tout cas félicitations et espérons que ça continuera ainsi


Papa Moina Hikmat le 05/11/2012
comme tous les personnes de bonne fois et soussieux de voir un notre pays devenir un Etat de droit au sens propre du therme,je suis ravie de voir enfin la justice comorienne rendre justice.
j'avoue que moi j'avais peur je me demandais si un jours ces innocents iront avoir leur droit comme ils le merite,mais enfin nous y somme. merçi au grand Dieu, merçi à la justice. je felicite tout les Comorienne, à aux simpatisant de cette cause comme moi et surtout les proches du Grand Générale et les trois militaires et surtout monfrère amis de mon coeure Maoulida Mlindé alias ousso oudou. je vous souhaite tousse une long vie devant vous mes chères compatriotes.
le seul soucie qui me ronge actuellement,c'est de voir enfin comparaitre les vrais coupable. c'est pour quoi je me demande toujours à quand la reouverture de l'informations afin de savoir le vrais coupable? nous demandins que justice soit fait car nous avons soif que les crimes soit jugés et surtous ceux qui ont causé le tord d'enfermer plus de quatre inoncents pendant plus de 2ans et 2moi pour rien. ces martires là ont souffert privée de leurs liberté pendant ce temps or qu'ils était inoncent.
vive la democratie, vive la justice et le droit de l'homme, vive le Comores et tous les Comoriens je vous aime mais pas comme sambi


djnoir le 05/11/2012
represante djnoir ?????? ????? ????????????? ??????????



yesi yangou ngaritabihawo rowahowo .rowatiti hawkaya yemida yi pviri mindji


ngari djihonrawo *ngarendo wo pvahahe *remliliya zehali zahatro *ye ka ri daza *mi ngamdjo zanba


hawoya *rilemewa ngani moinbyoni *siwa comores riholowa *ni dou *ngaridjowawo *halafou

ye zabaki ri djirome *namna dje *ri djowo chinda rekena chahatro *mgamdjowawo

faranca hari holo hawokaya harenge maoure zabari *ba pvo risona wolezi*si ma djalewo rilemewa*

comores ngamo wawonawo ye marenda nayi *ne kamso hima konuio zima *radayi zehaki *hama

mfano *mohamed taki hawolaya *hasibabo des beramou yaka ya heza *si wa comores ngaria

zawo *hawoya riwinou ye manofaya*comores ngaritabihawo *ngarendo wopvaho wa djeni resoma

pvorisona mlezi *na pvo ngasina *hadisi mfana *nahadisi *mi wanbo zino ye ka karedja changes

ye bera mou yiloyapvo ya pvo nga ridjo ho dja ri fanuie madamano *hawokaya yemida

yi pviri mindji *karisina wolezi )karisina medelewo )karisina rilo ni choup(hata rayisi ngarime

nikawo _wowo ngowana wahatro ka so chinda ya rilela *wo mfanuio susi )ngarendo re memeya


sihaki )nari dji tomiye )ye ya moindo ye ka mkiri yerayisse do djochinda yari towe


haro mowa ze tabou *rilonizou )ngari kozawo hawo kaya karisi hata moina me comores

ya chinda ya dji kimo zabarie *neyinou dawola )narikena chahatro dingohi )rirohe haromowa

wo ro mowa awo ri menuie (hama dowa me nuia *)wo mohimo ngaranzo amani )ze tanbo zilawe

maoure franca harengez ye ya pvo ngasina wolezi karisina )nari lawe rimlawe ?)awodje

si wana si ?9&masiki ngamtabiho *karisina wolezi )sisirikali *simbaba *si mdzaze *

ye hata ye si ke dja kiri (mzaze ngolaso /?mbaba ngolaso ?.presidant ka so angaliya yesi yahahe


ye ngasi wolezi karisina ?*madamanou ridayi zehaki *ye wolona zohaba yanbe?raysi yalawe

hayina mro ya dji rome ba rilemewa (rilemewa womeya ngaran zawo si wa comores wanro

wa dje wa ri meye )pvohatro )waseme ye leha comores )rihonre mali )ye ri sala yinou yaho wasoma


nowa romawo )ye ka kazi dja kawoha )heni wo djo ho dja ngo wolaya ya feeeeeeee)

pandan 3 ans)*mfaranca nalawe ri djirome awo moinbe ye ka ri dje bangaridjo hojda

yemalezi des ya trende (85)nalawe ye wanzo yasanbaze )ye wanzo yasanuie 0de narom pvoti

hata rirohe haromoiwa ze tabou rilonizo?)>+Republique Federale Islamique des Comores


voila ces la drapou des comores
http://reveluion.centerblog.net


wanani moheli le 17/11/2012
17/11/2012
Ravico Youssef
c'est la première fois que je decouvre ce lieu que tout le monde a pu écrire. j'ai partage avec tout le monde les argument avancés. il faut surtout respecter les uns et des autres pour bien avancer. moi, j'oppose surtout les idées de ceux qui montrent existance de l'unité comorienne. il n'a jamais existé. c'est avec l'arrivée des Français sur ces iles que nous avions connu cette unité. même si il y a je ne sais jiscar destin mais l'unité n'est pas ne se construit pas sur les paroles mais plutot, d'effet. avant l'arrivée des Français les Comores ont été connus etant l'archipel aux sultant battailleurs. il n'y avait pas de l'unité sur ces iles. je cois pour bien avancer, il faut dire les choses telles qu'elles sont passés. et laisser mantir les comoriens pour rien. et d'ailleurs, j'invite à tous les Comoriens à appeler le mkatré wa sinya wkatré walegeni. comme ça les choses passeront tres bien sur ce pays que nous aimons tous. ciao!!!!!!!


I.S.S le 07/12/2012
Salam a toutes et tous chers lecteurs. Tout le monde a le droit de s'exprimer car c'est la liberte d'expretion qui dit. Si les malfaiteurs qui harnaquent les biens des comoriens se donnent le temps de lire les idees publiees par les autres et reflechissent, nous ne serons pas la maintenant a parler de leur indignes. Je tiens a rappeler les dirigents de notre bel pays et nous les jeunes que l'histoir temoigne la personnalite de l'homme meme s'il est mort. Ne voyent pas celui qui vole les MALI YADAOULA, MALI YAMDJI et MALI YAMSIHIRI cette annee, l'annee prochaine est elu president ou autre poste. Car d'ici tard les vrais MKOMORI reveilleront et peut etre tu sera le premier exemple...suite prochaine.


charif le 31/12/2012
Les Comores pauvre îles que j'aimais tant quoi qu'il arrive je combattrais tjrs
et j'irais jusqu'au bout et il faut que chaque comorien et comorienne voit fleurir ce pays//ce pays prendra ces ailes que lorsque on change des têtes gouvernementales// Surtout à l'enseignement, au Trésor, à la Douane, aux Impôts,etc et j'en passe


Ahmed DJAE le 31/12/2012
Quant à moi je ne mets pas en cause les têtes qui gouvernent, je mets plutôt en cause les mentalités qui sont les notre. Il faut que chacun de nous se mette en caution et se dit que son pays ne changera pas sans son apport. Il faut que chacun dépasse le principe d'intérêts personnels au détriment d'intérêts collectifs pour s'inscrire au principe d’intérêts général au détriment d'intérêts personnels. Ma petite expérience de vie me dit que c'est un fléau qui existe dans presque tous les esprits des Comoriens. Toutefois par prudence, je dirais que cette généralité souffre de faibles exceptions. Donc, changeons nos mentalités, pensons à notre pays, apportons nos apports et disons nous que sans nous, notre pays ira nulle part.


wanani moheli le 01/01/2013
Je souhaite à tous les comoriens et comoriennes une bonne et heureuse année 2013. Si parler étais un remède pour le mal qui frappe notre pays, les Comores, il sera guéri en 1000%. Car tout le jour on parle, on montre, on propose des solutions mais on les néglige. Comment peut-on avancer sans les idées des autres. D’ailleurs aucun travail ne finit pas dans la solitude. Si nous voulons avancer notre pays, il faut écouter les autres(les jeunes surtout). Car les jeunes chez les comoriens sont ceux qui ont 0 à 37 ans. Je dis ainsi car tous ceux qui sont nés l’année de l’indépendance 1975 sont considérés toujours comme des bébés. Ils sont sacrifiés par leurs parents. Ces derniers étaient dépossédés par le système colonial. Donc LES JEUNE, CHANGEZ CE TENDANCES car l’espérance de vie des Comoriens est vraiment courte (60,54 pour les hommes et 65, 01 pour les femmes en 2011). Le fait de dire que ce sont nos « responsables gèrent mal le pays », j’adhère sur ce point mais il savoir que les responsables c’est MOI, c’est toi, C’est lui, c’est elle…. changeons nos mantalités car comme disent les autres" chacun doit apporter sa pière pour construire ce pays que nous aimons tous. encore une fois, bonne et heureuse année 2013, qu'elle soit l'année de la jeunesse Comorienne.
http://wanani80.centerblog.net


wanani+moheli le 14/01/2013
mon cher Charif, moi je ne sais pas ce qu'on doit changer vraiment les têtes? car, on les a déjà changé mainte fois. je preconise plutôt qu'on change nos mantalités pour bien avancer. car tout les gours on dit de changer de personnes et on le fait tout le temps sans voir des resultats escomptés. donc changeons nos mantalités tout passera comme on le souhaite. car on a bq souffert et les autres nous regardent en riant plus fort. donc, le problème qui a dans ce pays, on connait pas ce qui fait mal à ce pauvre pays car meme ceux que nous autres disent qu'ils font mal, ils nous disent la même chose. alors, qui fait mal ce ppays que nous aimons tous???????????????????????????????????????????????????????????????????????????? ?????????????????????????????????????????????????????????????????????????????? ne repond pas au hazard.
http://wanani80.centerblog.net


mohamed antoy le 22/01/2013
moi je pense ceux qui on pris de nationnalite etrangere il ont raison car la vie aux comore n'estpas vraimehnt fiable comme on le pense comme on la vue durant la selectiondes comores au'un comorienne a refuse de venir jouer pour son pays c'est triste donc c'est triste
http://commore.centerblog.net


Docteur Syam le 08/05/2013
Salam!

Après cinq ans au service des Comores, Albalad, tu nous a quitté en décembre 2012 mais tu reste dans nos mémoires.
Le Paysage médiatique des Comores a perdu une grande figure, mais ça ne nous étonne pas, un dicton :"Mri Mwema Ko Homo Msirouni"

Merci Albalad!


MMADI le 01/06/2013
La jeunesse comorienne de Marseille est en danger.
Les comoriens de Marseille ont changé de métier. Beaucoup d'entre eux s'investissent dans les milieux de la drogue.Or, si rien ne fait pour arrêter ce vieux métier à risque, les conséquences seront desastreuses.D'ailleurs, à l'état actuel une dizaine de jeunes comoriens sont tombés sous les coup de feu du quartier nordique de Marseille. Donc, j'appelle à tous les comriens à lutter contre ces dérives.

Mais, si aujourd'hui les jeunes comoriens s'investissent dans la drogue c'est par ce que les parents sont derrières eux. Ils (parents) bénèficient en effet, ce commerce juteux afin que certains fassent leur grand Mariage. Néanmoins, dans ce milieux il faut s'attendre à deux choses: Soit la prison à vie ou la mort.

Enfin, les comoriens ne cessent d'abadonner leur tradition au profit de l'argent sale.


monsieur attou le 03/06/2013
je me nomme monsieur attou d' origine comorienne,j ai sorti 1 recueil:;ylang ylang en fumée::chez edilivre
mon livre se vend:edilivre.com/amazone.fr/rueducommerce.fr,chapitre.com
aux comores:bouquinerie d'anjouan à mutsamudu/passamainty à mayotte
disponible aussi au clac de ouani
contact papacheik2002@yahoo.fr


Interviews >
Interviews écrite
L’équipe Edilivre va à la rencontre de ses auteurs en les interviewant. Découvrez l’intégralité de ces échanges.
• Par Marie
Le 28 Août 2012
Rencontre avec Monsieur Attou

Monsieur Attou, Ylang Ylang en fumée est votre premier ouvrage publié chez Edilivre. Pouvez-vous nous en parler ? Oui c’est vrai, ylang-ylang en fumée demeure la clef de tout ce qui va suivre pendant ma carrière d’écrivain. C’est un ouvrage conçu sous le délestage à travers lequel j’aborde des divers thèmes qui se conjuguent parfaitement avec la vie quotidienne d’une population gisant dans la misère sans aucune assistance quelconque. Je peins sous les pinceaux de mon stylo un mal qui frappe de plein fouet, m’empêchant de dormir, d’où cet ylang-ylang qui brûle et qui ne s’arrête pas.
Qu’est ce qui vous a poussé à commencer à écrire ce livre ?
Ce peuple qui n’a que les yeux pour pleurer. Personne ne veut entendre ses lamentions, les oreilles sont sciemment bouchés; il fallait très vite que je me place sur le minaret pour crier si fort en me servant de l’écriture pour tout juste orienter le regard des autres vers lui, je pouvais pas faire autre que ça.
Vous basez-vous sur ce que vous avez vu durant votre vie ? Je n’ai rien inventé, je ne fais que transcrire en version numérique des évènements qui se lisent tout seul et qu’on refuse d’admettre. Il suffit de prendre un bain de soleil et observer : en moins de dix secondes les larmes vont te trahir, personne ne peut me contredire tellement ça saute aux yeux.
Qu’est ce que l’écriture de ce livre vous a apporté ? Un fagot déposé à terre, un ouf de soulagement, j’ai une dette envers cette population, puisque j’ai un tout petit peu l’esprit éclairé, je m’investis en muezzin d’un haut d’un minaret pour crier dans le monde leur ras-le bol pour que ça se sache, c’est ma mission.
Quel est le message que vous voulez transmettre à travers votre livre ?Dévoiler d’emblée ce qui se passe dans les dédales des châteaux en sable, peut-être, je dis bien peut-être, la honte fera ses effets et cette population pourra un jour souffler un peu pour tarir les larmes qui coulent comme la rivière de Mrombwé.
Si vous deviez définir votre style d’écriture, quels termes choisiriez-vous ?
A propos du style je laisse aux lecteurs le soin d’apporter les couleurs, moi je n’ai fait que peindre avec un pinceau litteraire, je mélange tout dans un seul but, briller pour être vu de loin.
Avez-vous d’autres projets littéraires en cours ? Beaucoup. A mon parcours, cinq manuscrits dont trois recueils le premier vient juste d être publié depuis le trois juillet de cette année dans votre maison d’édition edilivre, ylang –ylang en fumée,les deux autres attendent dans le tiroir le jour J : Une pièce de théâtre prête à être publié et enfin un roman en plein chantier. Pour apaiser votre curiosité, je suis à la vingtième page. Je tiens aussi à vous remercier pour m’avoir accordé cet interview, ça va aussi me motiver à écrire sans arrêt, une occasion à être connu dans le monde, ce sont les branches du qui se prolongent en dehors de la ville de Ouani mon berceau,
o
ylang ylang en fumée
De Monsieur Attou








abdoulkarim issa le 07/10/2013
Chaque pays a sa specificité politique nationale La nôtre c'est celle qu'a préconisé le president ALI SOILIHI il nous a montré le chemin à suivre il nous a donné et nommé les ennemis de nôtre Etat en premier l'Etat Français et ses collaborateurs de l'exterieur ainsi que ceux de l'interieur du pays or depuis sa mort la France est le meilleur ami des COMORES AVEC MAYOTE dans sa main gauche et de sa main droite les manipulations de toutes sortes pour nuire notre pays à travers le monde EST Ce que c'est normal LE salut de notre pays se trouve dans l'inspiration et vision politique d'ALI SOILIH et que celui qui se crois plus visionnaire que lui nous montre le chemin à suivre et nous prouver l'amitié de la France puissance coloniale avec les COMORES qu'elle étouffe sous sa botte et corrompe nos politiques de ile en ile à chaque jour


Ecrire un commentaire


DERNIERS ARTICLES :
nouveau blog
Merci de lire mes analyses et opinions sur ce nouveau blog: http://alimmadialbalad.centerblog.net merci Ali Mmadi
Mayotte : La France va-t-elle répondre au président Sambi ?
L’idée frôle l’utopie et pourtant les partisans, au premier rang desquels le chef de l’Etat, y croient et s’accrochent. Le France doit d
Douanes Le système SYDONIA ++ de plus en plus contourné
Instauré à la douane des Comores depuis 1991 et modernisé en mars 2008, le système douanier automatisé(SYDONIA) montre ses limites. Le laxisme de
Marchés publics: Les passations remises en question
Depuis hier, se tient à l’hôtel Itsandra un atelier de formation sur les marchés publics. Objectif : initier les administrateurs et le secteur p
Finances publiques:La masse salariale augmente
Parmi les principaux engagements de l’Union des Comores auprès des bailleurs de fonds, notamment le FMI, il y a la réduction de la masse salariale de la f
forum